Accueil / Nos sens / L'Ouïe / De quoi te rassasier les oreilles !

De quoi te rassasier les oreilles !

texte Gabrielle Rousseau | L’oeil de la tempête | photos David Ouellet

Au terme de son généreux banquet musical de l’été 2018, la faim de l’organisme pistolois L’oeil de la tempête ne pouvait en rester là. Incapable de résister à l’envie de se gaver davantage de ce qu’il se fait de meilleur en musique, l’équipe s’est mise à la tâche pour vous concocter sa série Hiver-printemps 2019, un nouveau menu gastronomique aux saveurs recherchées, originales et dosées (hello, parité !), pour oreilles curieuses et bien en appétit…

2018 : LE BANQUET MUSICAL DU MÉLOMANE AFFAMÉ
L’oeil de la tempête a de quoi se péter les bretelles. SNAP ! L’année 2018 a été ponctuée de forts moments musicaux pour tous les goûts. Dany Placard a lancé le bal en mai avec son récent matériel d’inspiration grunge,
campé entre le sombre et le lumineux. Début juillet, Louis-Philippe Gingras a surpris dans une ambiance « feel-good-chalet » par ses textes colorés et sans censure sur des airs de folk rock de pêcheur. Toujours en juillet, par un douillet après-midi, le groupe folk Outside I’m a Giant a bercé les spectateurs convoqués en bordure du fleuve pour apprécier une voix grave et caressante dans un environnement intimiste. En août, sous un chapiteau au soleil couchant, Hubert Lenoir a cassé la baraque devant presque 400 spectateurs avides des frasques imprévisibles de la jeune sensation. En septembre, l’envoûtante Helena Deland et sa voix cristalline ont réchauffé petits et grands emmitouflés près du littoral pistolois. Et pour clore 2018, L’oeil a eu le privilège de recevoir David Marin en première mondiale de Hélas Vegas. Le Pistolois d’adoption et son all-star band ont fait voyager la foule entre une poésie apaisante et des mélodies à faire danser les plus coincés.

2019 : LE FESTIN MUSICAL DU MÉLOMANE INSATIABLE
Comme premier service, le 23 février, L’oeil vous propose de découvrir la pop rêveuse et vaporeuse de Ghostly Kisses, une jeune artiste de Québec à la voix aérienne, comme première tête d’affiche des Shows des Couvertes. Les Shows des Couvertes, ça mange quoi en hiver ? C’est un spectacle invitant à découvrir un artiste underground dans le réconfort d’une ambiance feutrée, d’une couverture et d’une musique planante. Le 9 mars, L’oeil vous convie à la 1re édition d u S how-Frette, l e n ouveau rendez-vous musical hivernal pour ceux qui savent s’habiller ! Qu’il neige, « slushe » ou grêle, L’oeil vous propose de sortir de votre tanière pour « groover » le parc de l’église sur les beats « chaudailles » du rappeur néoécossais Jacobus ! Moitié du duo Radio Radio, Jacobus nous réserve des déhanchements à faire fondre les bancs de neige. Tout sera prévu pour vous dégourdir le canayen et oublier vos engelures sur un dancefloor enneigé. Le 6 avril, L’oeil te sert un match made in heaven, un puissant plateau double digne de la cuisine moléculaire. C’est le duo rimouskois Talfast qui allumera l’étincelle mettant assurément le feu à la Forge à Bérubé avec sa pop électro déjantée. Puis, le power trio Klaus entretiendra le brasier de son rock expérimental aux rythmes vigoureux et aux tempos pas mal invitants… Bref, on se croira dans un tout-inclus, sans l’odeur de Hawaiian Tropic. Et enfin, le festin se conclura avec Kandle la ténébreuse, à Trois-Pistoles juste à temps pour que la brume épaisse de mai enrobe ses pièces aux tonalités obscures et aux textes mélancoliques d’une maturité déconcertante. Inspirée par Nick Cave et Mazzy Star, Kandle livrera une combinaison de rock brut et de soul parlant directement aux coeurs solitaires et mal-aimés.

QUAND T’AS ENVIE DE TOUT GOÛTER…
Pis ? Tes oreilles crient famine ? Mets fin à ta disette et achète des billets pour les quatre spectacles d’un seul coup grâce au nouveau forfait au prix avantageux de 50 $. Rends-toi sur lepointdevente.com/billets/loeildelatempete pour te procurer le forfait ou des billets individuels. Allez ! Succombe donc à la gourmandise « mélomaniaque » de L’oeil de la tempête !

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Manger gourmand et local

texte Amélie Bureau et Stéphane Lussier, coordonnateur La Manne rouge, je récolte | photo Stéphane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *