Accueil / Nos sens / L'Ouïe / Dans la playlist de Leblanc – T’as pas de raison, man…

Dans la playlist de Leblanc – T’as pas de raison, man…

texte LeBlanc

 

Trop souvent, j’entends des amis raconter qu’ils auraient donc aimer connaître Nirvana, la révolution punk de 77, le flower power des années 60, la naissance du rock & roll ; qu’ils ne sont pas nés à la bonne époque. Bon, moi avec j’ai déjà eu cette réflexion, cette critique envers la pop musique dégueulasse des dernières années, mais encore faut-il être capable d’avoir une vue d’ensemble. Ze big picture.
J’pas allé voir Galaxie au Show du Garage le 29 septembre dernier. L’affaire c’est que la veille, je faisais ma playlist à la microbrasserie de la place. Une chanceuse est allée avec mon billet. Les courbatures, la fatigue accumulée et les trop nombreuses pintes ont eu raison de moi. Je me consolais en me disant que j’avais déjà vu le même show de Galaxie deux fois plus tôt cette année. Donc ça va. Non, ça va pas ! Pas assez de monde s’est déplacé pour aller voir l’un des plus importants bands de sa génération. La gang de Langevin ne peut être snobée, du moins pas encore. C’est trop intense, c’est trop dans ta face, c’est beau et c’est bon. Tu le sais aussitôt que les premières notes résonnent que le diable est dans le beat en simonaque ! C’est contagieux et c’est trippant. C’est le déhanchement sexuel de Langevin, la vieille casquette laide de Fred, le métronome humain de Crocodile, le charisme démesuré de Lafontaine, les cheveux de Bigras et la voix céleste de Karine Pion. Ça vaut la peine et ça tout le monde le sait ! J’pense…

Bon, oui c’est vrai que dans le cas de Galaxie, la recette n’est plus aussi étonnante qu’il y a quelques années. Le dernier album est plus ou moins la suite logique des deux autres d’avant. On ne capte pas une énorme différence entre Super Lynx Deluxe et Zulu. Aucune chanson du dernier album ne rivalise avec les bombes des dernières années. J’pas en train de dire que c’est de la marde, mais « Magie Magie », c’est juste un peu moins bon que « Dragon ». Genre. Peut-être que le groupe est mûr pour une bonne pause, se laisser désirer, nous faire capoter comme c’était le cas lors de la sortie de Tigre et Diesel. Créer du wow à nouveau. Néanmoins, la seule bonne raison d’avoir manqué ce show-là, c’était d’être magané big time de la veille, car vous mettiez de la musique à la microbrasserie de la place. Car écoutez-moi bien là… traverser l’ère Galaxie, tout comme celle de Malajube, Karkwa, We Are Wolves, Bernard Adamus, Duchess Says, Patrick Watson, Arcade Fire et Half Moon Run fera dire à la prochaine génération : « Calice que je ne suis pas né à la bonne époque ! » Croyez-moi !

 

Dans ma playlist

THE DEATH SET – THEY COME TO GET US
GALAXIE – DRAGON
PLASTER – P.U.N.K.S.
Tasse les divans, la table du salon et pèse sur play.

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La seconde chance aux vêtements

texte Priscilla Winling photo Virginie Caron   Que ce soit par son look flyé et ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *