Accueil / Nos sens / L'Émotion / Course de la Rivière Ouelle

Course de la Rivière Ouelle

par Maude Gamache-Bastille – Photo Pierre-Luc Rivard

 

En septembre dernier, on m’a demandé de faire partie du comité d’organisation de la Course de la rivière Ouelle à titre d’agente de presse. M’occuper des publications écrites de l’événement ne représentait certes pas un très grand défi pour moi ; je passe mes journées entières dans les mots, c’est ma vie, c’est mon métier. J’ai donc accepté sur-le-champ, sans y réfléchir davantage.

 

Lors de la première rencontre du comité d’organisation de la 3e édition de la Course en octobre dernier, étaient présentes plusieurs personnes, des hommes et des femmes de tout âge, des visages connus et des nouveaux aussi. À un certain moment, j’ai eu un petit vertige. Qui suis-je, moi, la fille de lettres un peu dodue que l’on retrouve le plus souvent assise à son bureau, le nez dans ses dictionnaires, les yeux hypnotisés par son écran d’ordinateur, café à la main, chat sur les genoux, à traduire des mots, à corriger des phrases ? Comment serai-je en mesure de relever le défi (parce que, oui, soudainement, cet engagement devenait un vrai défi) ? Je souffrais pour la première fois du syndrome de l’imposteur. Sur la documentation qui m’avait été remise ce soir-là se trouvait une citation de Vanessa Michaud, instigatrice de la course :
« ÊTRE EN FORME, C’EST LA VIE ! »
En lisant puis en relisant cette phrase maintes fois, je me suis mise à y réfléchir au-delà des mots.
« Être en forme, c’est la vie ! » Je suis jeune, la vie n’a pas (encore) mis d’obstacle de santé sur mon chemin. Mais que m’arrivera-t-il si je continue ainsi ? Comment me sentirai-je à 50 ans ? Mes genoux me feront-ils souffrir, comme ce fut le cas pour ma grand-mère, parce qu’ils seront fatigués de transporter un poids trop lourd pour eux ? Mon coeur sera-t-il épuisé à simplement monter les quinze marches qui me mènent à l’étage ? Une idée s’est mise à trotter dans ma tête… Pourquoi ne pas profiter de l’occasion pour commencer une remise en forme ? « Maude, ne te pose pas la question, tu vas encore trouver des excuses ! », me dis-je. En effet, je n’ai pas le temps, je n’aime pas ça, je vais me décourager, je ne serai pas capable (je suis bonne pour penser, vous voyez ?).
J’ai donc arrêté de penser et je suis passée à l’action. Une de mes très bonnes amies se rend chaque jour dans un centre d’entraînement du coin. Un beau soir, alors que j’étais chez elle et que j’avais bu juste assez de vin pour que mes capacités cérébrales en soient diminuées, je lui ai dit : « Demain, je vais au gym avec toi, Marie. » Voilà. Je l’avais dit (sans y penser), je devais le faire. J’y suis allée. J’y suis même allée 4 fois/semaine depuis la première fois. C’est désagréable. Ça fait mal. Je sue (moi qui croyais que mon corps était tout simplement dépourvu de glandes sudoripares). J’ai mal au corps chaque jour depuis. Mais qu’est-ce que je me sens bien ! Je me sens chaque fois revigorée. J’ai de l’énergie. J’ai plus de concentration en après-midi, au moment où je dois normalement boire plus de café pour fonctionner. Et je suis tellement fière de moi !
C’est donc maintenant avec un grand plaisir et sans aucun sentiment d’imposture que je vous annonce que : le dimanche 1er juillet aura lieu la 3e édition de la Course de la rivière Ouelle ! Maintenant, pour moi, le défi sera de continuer. De ne pas abandonner. De garder la motivation. De ne pas trouver d’excuses pour ne pas me rendre au gym une journée. J’ai accompli dans ma vie plusieurs choses dont je suis très fière. Lorsque j’ai fini de construire ma maison en décembre dernier, je croyais que je venais de relever le plus grand défi de ma vie. Deux mois plus tard, je me lance un nouveau défi, un nouvel objectif à atteindre : courir avec vous le long de la rivière Ouelle le 1er juillet prochain. Ha ! Ha ! Je viens de l’écrire (sans penser), je vais devoir le faire ! Et savez-vous quoi ? Si je suis capable de le faire, vous êtes tous et toutes capables aussi.

mai20

VOUS ÊTES MA DOSE DE MOTIVATION !

En plus, la Course de la rivière Ouelle est incroyablement bien organisée et sécuritaire. On a prévu plusieurs longueurs de parcours afin que tout le monde trouve chaussure (de course) à son pied. Il y aura un trajet de 1 km pour les jeunes, un trajet de 3 km à la marche et des trajets de 3, 5 et 10 km pour les coureurs. En fait, vous ne pouvez pas vraiment trouver d’excuse pour ne pas y participer, même si vous n’êtes pas un grand ou une grande athlète ! Souvenez-vous toujours que, comme disait Pierre de Coubertin :
« L’IMPORTANT C’EST DE PARTICIPER. »
Lors de la 1re édition en 2016, nous avons accueilli 187 participants d’ici et d’ailleurs. Lors de la 2e édition en 2017, ce nombre a plus que doublé, puisque 404 personnes ont couru le long de la rivière Ouelle. Pourrions-nous maintenant espérer recevoir 600 marcheurs et coureurs le 1er juillet prochain ? Dorénavant, la Course de la rivière Ouelle a son propre site Web, que je vous invite à visiter pour avoir plus d’informations et pour vous inscrire :
WWW.COURSEDELARIVIEREOUELLE.COM
Sur ce, je vous dis à la prochaine fois et vous souhaite un bon entraînement !
TOUT SAVOIR SUR L’ÉVÉNEMENT
La Course de la rivière Ouelle est un événement sanctionné par la Fédération québécoise d’athlétisme et répond aux exigences de la mention de niveau argent.
Date : le dimanche 1er juillet 2018
Parcours : 1 km (13 ans et moins)
3 km de marche
3 km, 5 km et 10 km à la course
Circuit chronométré par la firme professionnelle SPORTSTATS.
Chandail gratuit pour tous les participants inscrits avant le 1er juin 2018.
Médaille pour tous les participants.
Collation énergisante servie après la course.
Vestiaire supervisé gratuit.
Service de garderie
(gratuit, inscription nécessaire).
Maquillage et jeux gonflables pour les enfants.
Ferme Gijamika sur place avec toute sa ménagerie !
Dîner santé servi après la course (non inclus).
Si vous souhaitez être bénévole, communiquez avec nous !
Suivez-nous en tout temps sur notre page Facebook ou notre nouveau site Web.
INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT !
www.coursedelariviereouelle.com/inscription/
ou
Vanessa : 418 371-7171

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es

Rencontre avec Roberte Gagnon | texte Koraly Bolduc   Passionnée… enflammée… Les livres, elle les ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *