Comment améliorer sa posture professionnelle pour de meilleures communications

texte Annie-Claude Pineault | photo Nicolas Caraglio

Aimeriez-vous acquérir une posture qui vous permet d’avoir un impact dans vos communications ? Essayez le théâtre !

Vous avez bien lu, le théâtre ! J’entends déjà vos objections : je ne suis pas un.e artiste, mais un.e professionnel.le, quelle perte de temps, je n’irai jamais là moi ! Pourtant, vous y gagneriez plus que vous ne le croyez ; c’est la grande leçon que m’a apprise ma participation au théâtre. Incarner un personnage demande du travail ; il en va de même pour avoir un impact dans vos communications. En fait, au théâtre ou dans notre propre vie, tout se joue autour de notre posture, de notre préparation et de notre confiance.

Combien de fois vous est-il déjà arrivé de livrer un message sans avoir l’impact voulu, sans trop savoir pourquoi ? Étiez-vous en bonne posture ? On croit à tort que la posture se résume à se tenir droit. Cependant, elle englobe plus d’un élément, soit votre intention, votre attitude, votre énergie, votre manière de communiquer, vos gestes, votre voix et leur impact sur votre public. Est-ce que ce sont des éléments auxquels vous vous attardez dans votre vie professionnelle ? Pourtant, le résultat est le même qu’au théâtre. Si vous ne les maitrisez pas, il y a fort à parier que votre public décrochera rapidement ! Au théâtre, la posture du personnage permet de faire oublier la personnalité de l’acteur.rice au profit de son message et de son rôle.

La posture devient contrôlable quand on est bien préparé.e. La préparation est la clé de toutes communications, on ne le dira jamais assez ! Au théâtre, le.la comédien.ne doit faire un travail d’apprentissage de texte au point où il.elle n’a plus besoin d’y penser avant de le livrer. Il.elle doit donc être prêt.e pour monter sur scène, sinon cela sera peine perdue ! Pourquoi fait-on tout le contraire quand il s’agit de tenir un discours, d’animer une rencontre ou d’aller faire un pitch de vente ?

Plusieurs croient à tort que la préparation tue la spontanéité. Pourtant, c’est tout l’inverse. Quand on possède notre message comme le texte de théâtre, c’est à ce moment qu’il nous est possible de moduler, de faire preuve d’agilité et de s’ajuster à notre public sans perdre le fil. Bref, de créer la connexion entre vous et eux.elles et ainsi être spontané.e. C’est exactement quand on atteint ce stade que la confiance s’installe et que l’on peut enfin s’amuser. Quand nous sommes pleinement conscient.e.s de la portée de notre message, que nous avons trouvé notre voix et que la mécanique du souffle est retrouvée. Le message maitrisé nous permet de rebondir en toutes circonstances, d’être agiles et de savoir saisir les opportunités.

Ce printemps, j’ai joué dans l’une des pièces présentées par le Loup de Cambronne. Cela m’a remémoré les essentiels de la communication ; posture, préparation et confiance. Je remercie Marc-Olivier de nous avoir si bien guidé.e.s. Comme quoi l’art peut nous permettre d’acquérir des compétences essentielles à nos rôles professionnels. Quel sera votre prochain rôle ?

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

50 ans du département des arts au Cégep de Rivière-du-Loup

Entrevue | Priscilla WinlingPhoto | François Drouin Entrevue avec Nadia Morin, enseignante et coordonnatrice au …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *