Accueil / Nos sens / La Vue / Chasseurs d’images, connaissez-vous le Club photo KamLoup ?

Chasseurs d’images, connaissez-vous le Club photo KamLoup ?

texte et photo Marie-Amélie Dubé

Avec ce paysage qui nous rappelle à tous les jours la chance inouïe que nous avons d’être entouré.e.s par une nature luxuriante, d’un fleuve d’une géométrie variable infinie et d’une faune sauvage active à toutes les saisons, pas surprenant qu’un club photo soit en marche dans notre région.

À la suite d’une initiative d’Ève Simard, directrice générale du Centre d’art de Kamouraska et d’une consultation publique ayant permis de prendre conscience du réel engouement autour de l’idée de créer un club photo dans la région, c’est en avril 2018 qu’est né le Club photo Kamloup. Actuellement composé de 44 membres, l’organisme à but non lucratif est en action plus concrète depuis octobre 2018 et sa mission est basée sur l’échange.

Sébastien Dionne et Guy Boudreau

L’échange d’expertises, d’expériences, de sorties, de connaissances sur le terrain ou sur les techniques et sur le matériel à utiliser. « Chaque membre peut offrir des ateliers de manière bénévole. Ainsi, on a une programmation d’ateliers théoriques les soirs de semaine auxquels une dizaine de membres peuvent assister gratuitement, puis par la suite, on offre une sortie terrain plus pratique. On fait une sortie et une rencontre en salle par mois. Parfois ça se fait en même temps. Par exemple, on a fait un atelier de nuit sur les poses longues. La portion théorique s’est faite juste un peu avant, durant la sortie, parce que ça prenait de la noirceur pour bien faire comprendre comment la lentille réagit à la faible luminosité. », explique Sébastien Dionne, vice-président de l’organisme et photographe bien connu à Rivière-du-Loup pour sa photographie sur des sujets animaliers sauvages.

Photo : Jonathan Soucy

Des ateliers sur la base en photographie sont aussi offerts, car il y a plusieurs membres débutants et le club est là pour s’adapter aux divers besoins de ses membres. « Les appareils photos sont rendus de véritables ordinateurs. Les gens se perdent dans leurs réglages ou leur menu. On aide donc nos membres à se familiariser avec leur appareil pour pouvoir bien l’utiliser ensuite », explique Guy Boudreau, président et membre fondateur du club.

Le Club de photo Kamloup couvre un vaste territoire et tient à se promener de manière équitable sur le territoire qu’il couvre, donc parfois dans la MRC de Kamouraska et parfois dans la MRC de Rivière-du-Loup. L’organisme n’est pas rattaché à un lieu spécifique et se promène de salle en salle pour tenir ses activités et répondre à la demande de ses membres. « Nous sommes toujours à la recherche de locaux pour faire nos ateliers, puisque nous n’avons pas d’adresse fixe. Les cotisations des membres servent à payer les locations d’espaces ou certains frais associés à nos sorties. », ajoute Sébastien.

Photo : Guy Boudreau

Les activités du Club photo sont diverses. Exposer le résultat de ses sorties terrain est un plaisir pour un photographe, donc, évidemment, produire des expositions standards, et numériques, fait partie des objectifs que le club s’est donnés. Des conférences sont aussi au programme. « Nous avons un volet ma question lors de nos rencontres en salle, donc les membres peuvent toujours en apprendre davantage. » explique Sébastien.

Photo : Sylvain St-Pierre

Fait intéressant, bien que le numérique ait fait disparaître bien des chambres noires partout dans le monde, comme il y a des photographes expérimentés qui ont commencé la photo à l’époque de l’argentique, il y a un soucis de transmission des savoirs à l’intérieur du club. Certains maillages entre le club et les organismes sont aussi au programme. « En juin, avec le comité de la Chapelle de Saint-Denis, on va faire un projet en lien avec le 150e anniversaire de la Seigneurie pour documenter en photo le territoire et les paroisses de cette région. Puis, à la fin de l’été, nous allons exposer le résultat des membres à la Chapelle. », raconte le président.

Le Club photo Kamloup est très stimulant pour un photographe en manque de motivation ! Il a même mis en place un groupe privé de discussion sur lequel des thèmes sont proposés aux deux semaines, pour encourager la création des membres.

Le Club photo Kamloup est ouvert à tous.tes les intéressé.e.s, sans préalable ou considération pour le type d’appareil que vous utilisez. Consultez leur page Facebook pour en savoir davantage.

Photo : Monique Ouellet

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La caverne à Philippe

entrevue Marie-Amélie Dubé | retranscription Geneviève Malenfant-Robichaud | photos Guillaume Leblanc Professeur retraité de muséologie …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *