Accueil / Nos sens / La Réflexion / C’est quoi pour, un enfant, le développement durable ?

C’est quoi pour, un enfant, le développement durable ?

texte et photos Amélie Bureau

À 4 ans, ça veut dire quoi, la pollution ? À 7 ans, comment on peut innover ?

Si des enfants ont réussi à répondre à des questions liées aux 17 objectifs du développement durable de l’ONU, nous n’avons plus d’excuses pour nous désister : on leur doit bien un coup de main pour y arriver !

Alexis, 4 ans, aime les friandises, aller à l’épicerie « parce que c’est cool », et « aller jouer chez toi, Amélie ».

Léane, 4 ans, aime le spaghetti, jouer avec ses ami.e.s, Maman, Papa et toute la famille.

Rose-Éloïse, 6 ans, aime les fêtes, les fleurs et faire les meilleures cartes du monde pour les anniversaires.

Charles-Antoine, 7 ans, aime le soccer, tous les sports et manger des biscuits Oréo.

Quand je leur ai demandé ce qu’on pourrait faire pour atteindre les objectifs de développement durable, les enfants m’ont répondu :

OBJECTIF 1 : PAS DE PAUVRETÉ

Rose-Éloïse : Ça coûte quand même cher… il faudrait que tout le monde ait des sous « égal ».

Alexis : La pauvreté, c’est des gens qui sont tristes. Il faudrait leur donner une maison, leur donner de la nourriture, leur donner une amoureuse et un bébé.

OBJECTIF 2 : FAIM « ZÉRO »

Léane : Avoir faim, c’est quand le ventre gargouille. Il faut partager et donner du pâté chinois, du spaghetti, du poulet, du boeuf, des cochons… ben… pas des cochons là, mais du jambon.

Charles-Antoine : Il faut donner de la nourriture et faire des jardins et donner des conseils pour faire pousser des légumes et partager la nourriture.

OBJECTIF 3 : BONNE SANTÉ ET BIEN-ÊTRE

Rose-Éloïse : Il faut manger des choses bonnes et qui font grandir les enfants, comme des fruits et des légumes.

Charles-Antoine : Il faut que tout le monde puisse aller chez le docteur, faire attention pour ne pas se blesser et quand quelqu’un est malade, on peut l’appeler et lui faire une carte.

OBJECTIF 4 : ÉDUCATION DE QUALITÉ

Alexis : Il faut que tout le monde puisse aller à l’école et à l’école des tout-petits, puis à la garderie.

Léane : Il faut aider les enfants à tracer des lettres pour écrire leur nom, leur lire des histoires et jouer.

OBJECTIF 5 : ÉGALITÉ ENTRE LES SEXES

Rose-Éloïse : Il faut que les filles puissent grimper dans les arbres et que les garçons puissent danser et chanter. Et si quelqu’un nous fait de la peine, on le dit.

Léane : Quand on est petit, on n’a pas le droit de prendre du jus, mais quand on est grand, on peut. Pour être égal, il faut grandir et faire la même grandeur.

OBJECTIF 6 : EAU PROPRE ET ASSAINISSEMENT

Charles-Antoine : Il faut pas jeter des déchets dans l’eau.

Alexis : La pollution, c’est quand tout est sale et quand tout est noir et quand tout est sombre. Il ne faut pas jeter des choses dans l’eau.

OBJECTIF 7 : ÉNERGIE PROPRE ET D’UN COÛT ABORDABLE

Rose-Éloïse : Si on y touche, on peut avoir un choc électrique… mais pour avoir de la lumière, il faut que l’électricité soit réparée et qu’on répare les pannes.

Charles-Antoine : Il ne faut pas toucher aux fils électriques ou lancer des choses sur les fils.

OBJECTIF 8 : TRAVAIL DÉCENT ET CROISSANCE ÉCONOMIQUE

Alexis : Papa il répare des choses. Maman elle fait des choses avec du papier. Stéphane il s’occupe des pommiers et des citrouilles, mais je ne sais pas comment on appelle ça un pompier qui s’occupe des pommiers. Si j’étais grand et que je pouvais choisir mon travail, ça serait celui de Maman.

Léane : Des fois, quand c’est dangereux, il faut prendre l’ambulance et aller à l’hôpital et donner un petit doudou calme.

OBJECTIF 9 : INDUSTRIE, INNOVATION ET INFRASTRUCTURE

Charles-Antoine : Il faut avoir des bons outils pour pouvoir construire des choses, comme inventer un robot qui aide, qui guérit et qui protège.

Rose-Éloïse : Je voudrais qu’on fasse une invention qui s’occupe de ma soeur à ma place…

OBJECTIF 10 : INÉGALITÉS RÉDUITES

Léane : Il faut aider pour que tout le monde puisse avoir une maison.

Alexis : Donner des sous et partager. Il faut partager dans la vie.

OBJECTIF 11 : VILLES ET COMMUNAUTÉS DURABLES

Alexis : Une ville ou un village, c’est un paysage. Si quelqu’un perd sa maison, il faut lui en trouver une autre. Et il ne faut pas de pollution : jamais du poison, jamais de produits dangereux, jamais de champignons empoisonnés, jamais de trucs pas bons pour la santé et jamais fumer.

Rose-Éloïse : Il faut que tout le monde puisse décider ensemble.

OBJECTIF 12 : CONSOMMATION ET PRODUCTION DURABLES

Léane : Pour avoir moins de déchets, il faut tout manger. Mais la pelure de banane, elle, faut la jeter dans la poubelle à manger ; le compost.

Charles-Antoine : Il faut acheter moins d’affaires et pas beaucoup de trucs qui font des déchets.

OBJECTIF 13 : MESURES RELATIVES À LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

Rose-Éloïse : Il faudrait qu’on nettoie plus souvent les choses.

Léane : Il faut marcher. On marche beaucoup, en plus ça donne des forces.

OBJECTIF 14 : VIE AQUATIQUE

Alexis : La vie aquatique, la vie dans l’eau, c’est les poissons, les moules, les crabes, les pieuvres, les poulpes, les calmars, les requins, les dauphins. Le plus important, c’est de faire attention aux requins-tigres, parce qu’ils sont capables de nous manger quand on se baigne.

Charles-Antoine : Il ne faut pas arracher de plantes aquatiques et pêcher moins de poissons, les compter et en prendre juste ce qu’on a besoin.

OBJECTIF 15 : VIE TERRESTRE

Charles-Antoine : Il ne faut pas couper les arbres.

Rose-Éloïse : Si on ne coupe pas les arbres, ils se sentent bien, mais si on coupe un arbre, il faut en placer un autre.

OBJECTIF 16 : PAIX, JUSTICE ET INSTITUTIONS EFFICACES

Charles-Antoine : Il faut dire « arrêtez de faire la guerre ! » et ne pas dire des mots méchants.

Rose-Éloïse : Il faut qu’on s’entende bien, qu’on trouve une solution ensemble et qu’on s’excuse.

OBJECTIF 17 : PARTENARIATS POUR LA RÉALISATION DES OBJECTIFS

Léane : Il faut qu’on soit tou.te.s des ami.es.

Charles-Antoine : Il faut être plus gentils, parce que sinon, les gens ne voudront pas faire ça avec nous.

Rose-Éloïse : Pour travailler ensemble, les gens pourraient jardiner un peu, il faut trouver des raisons pour être ensemble et il faut que tout le monde survive.

Et pour terminer, si tu avais des SUPERPOUVOIRS POUR SAUVER LE MONDE, qu’est-ce que tu ferais ?

Alexis : Il faut qu’il y ait plus de superhéros et moins de méchants, transformer les méchants en gentils et il faut toujours qu’un superhéros soit accompagné de plusieurs animaux : des loups-garous, des lapins, des T-Rex, des hyènes, …

Léane : Je veux arrêter le feu avec de l’eau et avec de la glace et construire des maisons en glace comme la Reine des Neiges et aussi une glissade et un trampoline. Et pour sauver la planète il faut se coucher par terre et regarder les étoiles.

Rose-Éloïse : Je veux aider le monde qui a besoin d’aide. Si j’avais une cape, je pourrais arriver jusqu’à eux.

Charles-Antoine : Être gentil et, si quelqu’un veut faire mal aux gens, avoir un bouclier magique qui protège comme Capitain America.

Je vais être franche avec vous : personnellement, avec des superhéros et superhéroïnes comme ça, je suis un peu moins inquiète pour l’avenir.

_____

POUR ÉCOUTER L’INTÉGRALE DES ENTREVUES EN BALADODIFFUSION

Entrevue avec Alexis:
https://www.rumeurduloup.com/alexis-balado/
Entrevue avec Rose-Éloïse:
https://www.rumeurduloup.com/rose-eloise-balado/
Entrevue avec Charles-Antoine:
https://www.rumeurduloup.com/charles-antoine-balado/
Entrevue avec Léane:
https://www.rumeurduloup.com/leane-balado/

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Bienvenue aux étudiants internationaux

texte et photo Sara Dumais-April Chaque année, après les semaines intenses de la saison touristique, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *