C’est quoi, le plan?

Texte | Marie-Amélie Dubé
Photo | Nicolas Gagnon

Le 27 janvier dernier se tenait le Sommet québécois de l’aménagement du territoire intitulé « Le courage d’agir ». Plus de 15 leaders économiques, syndicaux·ales, sociaux·ales et environnementaux·ales ont répondu à l’appel du gouvernement Legault afin de participer à une vaste consultation menant à l’adoption d’une politique nationale d’architecture et d’aménagement. Il en ressort clairement que les Municipalités ont et auront un rôle déterminant à jouer pour rendre le Québec, plus solidaire, plus vert et plus résilient.

L’absence de plan de développement du territoire pour le Bas-Saint-Laurent est préoccupante. Avec la transition sociécologique qui engendre intrinsèquement un changement nécessaire de notre système économique, La Rumeur du Loup souhaite éveiller son lectorat aux enjeux de développement du territoire, mais également les Municipalités quant aux responsabilités qui leur incombent et à l’importance qu’elles collaborent ENSEMBLE à la suite du monde. Nous souhaitons également stimuler la réflexion, faire cheminer l’ensemble de la population du Bas- Saint-Laurent sur les enjeux du développement du territoire et inspirer par des initiatives collectives d’ici et d’ailleurs.

C’est dans cet état d’esprit qu’avec la collaboration de Myriam Marquis, urbaniste, que nous avons proposé a quatre élu·e·s municipaux·ales du Bas-Saint-Laurent – M. Mario Bastille, maire de Rivière-du-Loup, Mme Solange Morneau, mairesse de Saint-Pascal, M. Philippe Guilbert, maire de Trois-Pistoles et M. Guy Caron, maire de Rimouski – de nous partager leur vision, leurs opinions et leurs actions déployées via un questionnaire créé par l’organisme engagé dans la voie des collectivités viables Vivre en Ville* lors de la campagne électorale municipale de 2021.

En tout, 11 questions ont été proposées aux représentant·e·s municipaux·ales sur les thématiques du plan climat, des milieux naturels et agricoles, du transport collectif, de la qualité de l’espace public, du patrimoine bâti, du logement abordable, du déplacement actif, du verdissement, des coeurs de villes et de villages et de la consolidation du territoire urbanisé.

Évidemment, le contexte propre à chacune des villes et municipalités est dissemblable (population, profil économique, localisation), ce qui rend grâce à la diversité des visions illustrées dans le présent dossier. Chaque interviewé·e a pu choisir les sujets sur lesquels il·elle souhaitait se positionner; ce qui explique le fait que vous ne trouverez pas le même nombre de réponses pour chaque interview.

La Municipalité de Saint-Pascal a répondu aux 11 questions. Ainsi, par souci d’alléger le montage et votre lecture, questions complètes n’apparaîtront que dans le premier interview.

*Mission : Par ses actions, Vivre en Ville stimule l’innovation et accompagne les décideur·euse·s, les professionnel·le·s et les citoyen·ne·s dans le développement de milieux de vie de qualité, prospères et favorables au bien-être de chacun·e, dans la recherche de l’intérêt collectif et le respect de la capacité des écosystèmes.

Polyvalente, rigoureuse et engagée, l’équipe de Vivre en Ville déploie un éventail de compétences en urbanisme, mobilité, verdissement, design urbain, politiques publiques, efficacité énergétique, etc. Cette expertise diversifiée fait de l’organisation un acteur reconnu, tant pour ses activités de recherche, de formation et de sensibilisation que pour son implication dans le débat public et pour ses services de conseil et d’accompagnement.

Source : vivreenville.org

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Mitis Lab : Espace collaboratif au Château Landry

Texte | Marie-Amélie Dubé Le Mitis Lab est un OBNL ayant démarré ses activités à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *