Accueil / Nos sens / L'Émotion / « Brun, la couleur de l’amour » – Bernard Adamus

« Brun, la couleur de l’amour » – Bernard Adamus

texte Caroline Goudreau | photo JHA Photographie

Ça fond, c’est brun, et ce qui camouflait hier les disgrâces humaines se liquéfie et nous présente des trésors enfouis… Le verrrre gagnant se trouve peut-être en bordure de votre rue… Pendant que la nature rigole et se mare, qu’on ne sait plus quoi faire à part manger de la tire, remplir son réservoir de lave-glace hebdomadairement et ne pas se découvrir d’un fil, sachez qu’il y a des gens qui jubilent. Brun. Leur amour. Nos ami.e.s les maraîcher.ère.s n’attendaient que ça pour sortir de leur cachette où ils.elles se terrent pendant que l’hiver les prive de leur terrain de jeu. Enfin, les deux mains dedans, après de longs mois d’abstinence. C’est que le plan a mûri, germé durant l’hiver, et que c’est maintenant le tour des graines d’être mises en terre pour germer en avril. Mais détrompez-vous, ils.elles n’hibernent pas.

Ils.elles sont venu.e.s nous voir en janvier, pour savoir de quoi on aurait besoin, si on avait un intérêt pour telle ou telle variété de légumes, de fleurs, de fruits… Déjà, juste à en parler, ça s’agitait drôlement cette bande de passionné.e.s ! Parce que pour certain.e.s, comme nos chef.fe.s, un trio gagnant, c’est plus salsifischiogga-amarante que Danault-Drouin-Gallagher. Alors ça se passait la puck joyeusement en magasinant des graines en ligne. Les papilles qui frétillent, les idées qui jaillissent. C’est ça qui est magique chez Côté Est, cette roue sans fin. Ceux et celles qui approvisionnent nourrissent l’intellect de ceux et celles qui pourront à leur tour nourrir d’histoires et de bon manger ceux et celles qui feront l’honneur de leur visite au restaurant, qui à leur tour en parleront à d’autres, rendront peut-être même visite aux artisan.e.s, producteur.rice.s et pourvoyeur.se.s. Merci Le Potager, Jardin À tout vent, La Ferme et Mange !, ferme LE RAKU et tou.te.s les maraîcher.ère.s d’amour.

Merci d’aimer le brun.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Manger gourmand et local

texte Amélie Bureau et Stéphane Lussier, coordonnateur La Manne rouge, je récolte | photo Stéphane …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *