Accueil / Nos sens / La Réflexion / Bienvenue aux étudiants internationaux

Bienvenue aux étudiants internationaux

texte et photo Sara Dumais-April

Chaque année, après les semaines intenses de la saison touristique, Rivière-du-Loup se prépare à accueillir une nouvelle clientèle, les étudiant.e.s. Des jeunes adultes, parfois moins jeunes, qui choisissent de déposer leurs valises en sol bas-laurentien pour s’instruire et, par le fait même, vivre une aventure. Depuis quelques années, le Cégep de Rivière-du-Loup ouvre ses portes à des étudiant.e.s qui nous viennent de l’international, une clientèle qui ne fait qu’augmenter. La preuve : ils ont dû installer pas mal plus de portes avec la nouvelle façade ! Sans blague, il faut cependant admettre que c’est un défi immense que de quitter son pays pour un an, parfois plus, sans avoir visité le lieu d’adoption, ses habitants, sa culture, etc. C’est pourquoi le Service des affaires étudiantes a démarré un programme de jumelage interculturel dans l’objectif de favoriser l’intégration des étudiant.e.s internationaux.ales et de créer un échange significatif avec les étudiant.e.s qui résident déjà à Rivière-du-Loup.

Installée ici depuis maintenant un an, Shirley Martial s’est proposée dès le début du projet afin d’être jumelée avec un.e nouvel.le arrivant.e. Lors de son accueil en 2018, le programme n’existait toujours pas. Bien qu’elle se soit intégrée et qu’elle ait développé un grand sentiment d’appartenance pour le Cégep et la ville, elle aurait aimé avoir une personne de référence qui était déjà passée par les mêmes étapes qu’elle. « Quand tu es un nouvel arrivant, tu es au courant de rien, tu n’as souvent pas de numéro de téléphone, de carte de crédit et tu ne sais pas trop où chercher l’information. Tout est différent, que ce soit au niveau de la structure de l’épicerie ou le fonctionnement du système scolaire. Tu n’as déjà pas de repères alors quand tu es seul, c’est intimidant de vivre tous ces changements ». Avec le programme, l’étudiante en soins infirmiers espère diminuer le stress qu’il est possible de vivre dans les premières semaines au Québec. Elle souhaite diriger l’étudiant qu’elle parraine vers les bonnes ressources et lui permettre de vivre une expérience aussi, voire encore plus, positive que la sienne.

Les parrains.marraines sont encadré.e.s par Karine Raymond-Marcotte, conseillère à la vie étudiante. Elle leur a offert une formation pour se préparer à leur nouveau rôle. Pour une première année, plusieurs jumelages ont été réalisés. Quelques Québécois.es se sont également manifesté.e.s afin d’être jumelé.e.s à un.e nouvel.le arrivant.e. Mais le projet va encore plus loin. Le programme est une ouverture à l’autre, une belle façon d’éviter et de briser la solitude, mais surtout, une expérience. Le plus grand souhait avec cette initiative, c’est également d’impliquer la population dans l’intégration des nouveaux. elles arrivant.e.s à notre communauté. Dans les dernières années, quelques familles louperivoises acceptaient de recevoir ces étudiants dans le temps des fêtes pour leur permettre de vivre un Noël ou un jour de l’an en famille alors qu’ils sont loin de la leur. Et si on multipliait le nombre de familles prêtes à ouvrir la porte de leur foyer ? Si on se donnait rencontre quelques fois par année, juste parce que c’est bon de discuter ! Et si on se donnait l’occasion de non seulement éer des liens, mais également de vivre un échange culturel complet ?

Les étudiants internationaux sont une richesse. Ils ont une histoire, des ambitions, des raisons d’être ici. Échanger, mélanger, expliquer, apprendre des différentes cultures, c’est se découvrir, c’est évoluer, mais surtout, c’est un peu comme voyager !

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

La Face Cachée et Maestro

Textes Amar Cherigui La Face Cachée Combien de temps encore le fardeau pèsera sur ton …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *