Accueil / Nos sens / L'Émotion / Au large ces ailes aux îles déployées ; Nouveau regard sur l’estuaire du Saint-Laurent et ses habitants à plumes

Au large ces ailes aux îles déployées ; Nouveau regard sur l’estuaire du Saint-Laurent et ses habitants à plumes

texte Estelle Bonhomet-Proulx | photo Virginie Chrétien

 

Alliant art contemporain et photographie d’observation, l’exposition Au large ces ailes aux îles déployées, présentée au Centre d’art de Kamouraska pour sa programmation estivale, met à l’avant la faune maritime et les îles du Bas-Saint-Laurent. Bien au-delà de la simple juxtaposition spatiale, les oeuvres installatives et l’imagerie documentaire se fusionnent, laissant éclore une toute nouvelle appropriation du paysage environnant et de son avifaune. Le volet artistique propose des oeuvres de l’artiste Virginie Chrétien, le volet documentaire est quant à lui présenté par la Société Duvetnor. Résultant d’une résidence artistique au printemps 2018 dans les espaces du Centre d’art, les oeuvres installatives de Virginie Chrétien, dont les contours abordent la morphologie des îlots maritimes présents dans le paysage régional, ont été créées in situ – à même le lieu. S’inspirant à la fois de l’environnement kamouraskois et de sa rencontre avec les photographies documentaires d’oiseaux, Chrétien propose au regardeur sa propre version de l’île aux Corneilles, de l’île aux Lièvres, de l’île aux Patins, de l’île au Pèlerin du Milieu et de l’île au Phare. Certaines abordent les lignes topographiques réelles des archipels, d’autres des éléments attributaires à leur nomination.

aout40

 

S’allongeant sur une île ou portant son regard au ciel, le spectateur est invité, par les installations présentées, à varier ses points de vue sur le paysage exposé. Les oeuvres qui occupent le sol et le plafond transforment le rapport du spectateur à l’espace, donnant l’impression que ces îlots à grande échelle forment une constellation. Ces îles aux textures singulières – plumes d’édredon, tapis gazonné, bois de grève – permettent une association entre la faune et la flore de l’estuaire et l’art contemporain. Ces figures étant récurrentes dans sa pratique artistique, l’artiste explore la symbolique de l’avion, abordant le désir ancestral de l’humain de pouvoir voler et soutenant de ce fait même un échange fertile avec l’imagerie documentaire. Les photographies de Christophe Buidin, Yves Demers, Michel Bury et Sébastien Dionne ceinturent les oeuvres de Chrétien, comme si les oiseaux habitaient les îles créées par l’artiste. De l’Eider à duvet au Bécasseau violet, les sujets des images sont présentés dans toute leur splendeur et à même leur habitat naturel. Les vingt-quatre photographies convient une plongée intime au coeur du quotidien de ces êtres à plumes qui survolent l’estuaire. Les photographies documentaires, qui se retrouvent également à même les installations artistiques, favorisent un dialogue fécond entre art et documentation. En utilisant des matériaux du quotidien et la photographie documentaire, cette exposition demeure très accessible et initie les publics à l’art contemporain. L’exposition Au large ces ailes aux îles déployées propose une interprétation de l’écosystème maritime et aviaire de la région reproduit artistiquement à plus petite échelle, dont la symbiose esthétique et scientifique met en lumière la beauté du paysage bas-laurentien.

 

Centre d’art de Kamouraska
111, av. Morel à Kamouraska (QC) G0L 1M0
Ouvert tous les jours de 10 h à 17 h jusqu’au 3 sept. et du jeudi au dimanche de 11 h à 16 h du 6 sept. au 8 oct.
Visites guidées sur demande.

 

aout41

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Va voir des spectacles !

texte Marie Claude Durand | Responsable des communications, Rivière-du-Loup en spectacles   Septembre est un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *