Art public et fierté rurale, direction Haut-Pays de Kamouraska!

Texte | Alexandre Bibeau, Agent de développement au tourisme, MRC de Kamouraska

L’art public se retrouve généralement dans l’espace… public ! Bravo, un point pour le lecteur. C’est logique, cohérent, évident. On souhaite qu’un maximum de personnes y ait accès. Par la force des choses, l’art public est donc intimement lié au contexte urbain. Graffiti, murale, trompe-l’oeil, statue et autres installations contemporaines sont généralement l’affaire des villes. Qui irait mettre son oeuvre dans un rang, sur une grange, en bordure d’une pinède? Nous. Nous on l’a fait !

Depuis un an, le Parc régional du Haut-Pays de Kamouraska met en place les bases de ce qui deviendra la « Route du Haut-Pays ». L’itinéraire va de la Maison touristique, Saint- Onésime-d’Ixworth, puis traverse les 7 municipalités du Haut-Pays, pour redescendre vers la 132 à la hauteur du parc de la rivière Fouquette, à Saint-André.

Le but avoué de cette route est de faire découvrir le Haut-Pays en alliant rayonnement et opportunités de positionnement pour les entreprises et municipalités. Il y a aussi l’idée d’offrir une alternative à la 132 et contribuer à la répartition des flux touristiques au Kamouraska.

Sur 85 km de route, il peut y avoir des longueurs. Le patrimoine forestier et agricole qui compose la trame paysagère du Haut-Pays de Kamouraska, aussi bucolique soit-elle, n’est pas encore pleinement mise en valeur. C’est ici qu’interviennent les artistes et artisan·e·s à qui nous avons demandé «d’habiller» la route de leurs oeuvres.

Avec la collaboration financière des sept municipalités du Haut-Pays et de la MRC de Kamouraska via l’Entente de développement culturel et le Fonds éolien de la MRC de Kamouraska, quelque 32 000 $ ont été mobilisés pour procéder à un appel de projets d’art public. Par fierté locale et pour que nos artistes soient en avant-plan, ce 1er appel de projets a été réservé aux artistes et artisan·e·s locaux·cales. Au terme de l’exercice, huit projets ont été retenus, un par municipalité et deux pour Saint-Gabriel-Lalemant.

Vous pouvez déjà parcourir la Route du Haut-Pays en utilisant l’application izi. TRAVEL et en profiter pour faire un « circuit » d’art public en pleine ruralité, loin des artères et de la cohue touristique habituelle. Plusieurs oeuvres sont déjà installées, d’autres viendront au fil de l’été.

Vous verrez une sculpture symbolique réalisée par David Lévesque, un grand tableau peint sur place par Marie-Chloé Duval, une oeuvre touchante de Miguel Forest à même le mur d’un vieux bâtiment, des installations originales qui font écho à l’histoire de Raynald Légaré et Bernard Pelletier, une oeuvre vachement sympathique de Pilar Macias et une fresque colorée, monumentale, par Pierre Brignaud.

Chacune de ces oeuvres, inspirées par son environnement naturel ou culturel est une touche de fierté pour le Haut- Pays. Nous souhaitons d’ailleurs remercier les artistes qui ont fait le geste de créer pour leurs voisin·e·s, loin des grands axes urbains et qui participent au rayonnement et au développement du Haut-Pays de Kamouraska !

Miguel Forest
La maison violon,
hommage à Auguste «Ti-Gus» Gagnon

À propos de Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Mitis Lab : Espace collaboratif au Château Landry

Texte | Marie-Amélie Dubé Le Mitis Lab est un OBNL ayant démarré ses activités à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *