2020

Texte Marie-Amélie Dubé, rédactrice en chef

2020
Je te veux douce.
Je te veux lente.
Je te veux proche.
Saine.
De corps.
D’esprit.
Pour tous.
Accessible.
Compréhensive.
Inclusive.
Mature.
Jouissive.
Collective.
En contrôle.
À l’écoute de soi-même.
À l’écoute de ton milieu.
Intuitive.
En équilibre.
Remplie de musique.
De couleurs.
De mots.
De voix.
D’histoires.
De rassemblements.
De fêtes. Oh oui, de fêtes !
De bonnes bouffes.
De consensus.
De citoyens au pouvoir.
D’ouverture.
D’ouverture.
D’ouverture.
Que cessent les nombrils de se gargariser.
Que tombent les égos.
Remettons-nous en question, tous les jours.
Tous.
Tout en épousant l’empathie.
Mais tenons-nous !
Parlons-nous !
Brisons le cercle des solitudes.
S’il faut désobéir, faisons-le !
Les plus grandes révolutions, comme les petites, ne se sont pas faites par ceux qui étaient assis ni par les lâches !
Osez !
Osons !
Debout ! En tout respect ! Ensemble !
Bise

« Peut-on recommencer le monde avec des mots ? »

— Pierre Perrault

PS : Je vous souhaite de lire Pour nous libérer les rivières : plaidoyer en faveur de l’art dans nos vies d’Hugo Latulippe. Tout plein de sens et en écho avec ma pensée. En vente chez Mélusine.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Sculpter le temps

Texte Sara Dumais-April En 1995, le Concours intercollégial de sculpture sur neige du cégep de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *