Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/rumeurduloup/public_html/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2397
Un salon de tatouage qui laissera sa marque ! – la Rumeur du Loup
Accueil / Nos sens / La Vue / Un salon de tatouage qui laissera sa marque !
karinelevesque

Un salon de tatouage qui laissera sa marque !

manuemoffet

texte et photos par Manue Moffet, 13 ans

 

Le salon de tatouage Spécial K Tattoo de Karine Levesque, une artiste multidisciplinaire : une nouvelle entreprise louperivoise dont le mélange est parfait pour la réussite !

 

Manue Moffet : Tout d’abord, bonjour Karine. Comment te définis-tu en tant que tatoueuse ? Qui es-tu ?

 
Karine Levesque : C’est une bonne question ! En fait, je me définirais comme une personne artistique, évidemment. J’ai toujours baigné dans cet univers. Je crois avoir plusieurs styles différents. Je peux autant passer du semi-réaliste à l’abstrait, un genre de dessin que j’apprécie particulièrement. Certaines personnes disent que j’ai un style plutôt défini, mais moi je pense qu’il reste encore à le travailler pour pouvoir créer sans aucune barrière. Je me définirais vraiment comme une artiste multidisciplinaire.

 
M.M. : D’où vient cette passion pour le tatouage ? Existe-t-elle depuis toujours ?

 
K.L. : Honnêtement, non. Je ne pensais jamais gagner ma vie en étant artiste tatoueuse. Par contre, j’ai toujours voulu gagner ma vie en faisant de l’art puisque j’ai toujours eu l’ambition de faire de longues études dans ce domaine. Je n’ai jamais pensé que j’allais me retrouver à faire du tatouage, mais c’est la branche que j’ai choisie. Je l’ai essayé et ça a fonctionné.

 

« j’ai toujours voulu gagner ma vie en faisant de l’art puisque j’ai toujours eu l’ambition de faire de longues études dans ce domaine. »

 
M.M. : C’est bien beau d’avoir une passion pour cet art comme tu me le mentionnais plus tôt, mais comment t’es venue l’idée de démarrer ton propre salon de tatouage dans un milieu comme Rivière-du-Loup ?

 
K.L. : En fait, c’est que j’ai commencé ici en faisant quatre ans avec Dale Horton. C’est lui qui m’a formée, il est comme mon mentor. J’ai donc décidé de rester à Rivière-du-Loup parce que je me sens bien dans cette ville et j’ai tout mon monde ici. J’ai ensuite tatoué deux ans chez moi. Je me suis tannée, donc je me suis dit que c’était le temps ou jamais de partir mon propre studio en ville.

 
M.M. : Est-ce que tu penses que le tatouage, autant dans un milieu comme Rivière-du-Loup que dans le reste du Québec, devrait être plus reconnu ?

 
K.L. : Je trouve que c’est de plus en plus en croissance et que, de ce côté-là, ça va bien. Comme le tatouage existe depuis bien longtemps, cet art est, à ce jour, reconnu à sa juste valeur selon moi.

 
M.M. : Ton propre salon, Spécial K Tattoo, vient tout juste d’ouvrir en octobre dernier. D’où vient ce nom qui se différencie des autres ?

 
K.L. : [Rires] En fait, le nom a un peu été lancé à la blague, je ne me suis pas prise au sérieux. Oui, tout le monde connait la marque de céréales, mais moi, je m’appelle Karine. Donc chacun de mes tatous est un peu comme un « spécial Karine ». En fait, c’est vraiment comme une blague !

 
M.M. : Le tatouage est quand même quelque chose de très personnel. Pourrais-tu me dire où sont les endroits les plus inusités sur lesquels tu as tatoué une personne ?

 
K.L. : On me demande ça souvent ! Si, pour vous, les fesses, c’est inusité alors, oui, j’ai tatoué des fesses et j’ai tatoué très près des parties intimes. Maintenant, on peut tatouer presque partout !

 
M.M. : Tatouer quelqu’un, c’est comme lui laisser une marque permanente. Qu’est-ce que ça te fait de savoir que tu laisses une trace sur quelqu’un, une trace qui vient de toi puisque tu l’as dessinée ?

 
K.L. : Bien, c’est le fun ! C’est le fun de se dire que quelqu’un porte pour le reste de sa vie quelque chose que l’on a fait de ses propres mains sur lui. Souvent, quand je croise quelqu’un que j’ai tatoué, c’est drôle parce que je me dis : « Ah oui, c’est moi qui ai fait ce tatouage-là ! » C’est une fierté aussi d’avoir plusieurs oeuvres à part entière sur plusieurs personnes différentes.

 

« C’est une fierté aussi d’avoir plusieurs oeuvres à part entière sur plusieurs personnes différentes. »

 
M.M. : Ton salon vient d’ouvrir. Est-ce que tu penses que ça pourrait être un projet d’avenir pour toi ?

 
K.L. : En toute franchise, je ne sais pas. Pour l’instant, j’aime vraiment ça, c’est une étape de plus dans ma vie. J’ai de la visibilité et j’ai des clients en masse. Dans la vie, on ne peut pas prévoir l’avenir alors je ne sais pas ce qu’il va arriver, mais pour l’instant, j’aime vraiment ça.

 

karinelevesque

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

nov04

C’est quoi le Rainbow déjà?

par Rainbow Submarine, illustration par Frédérique Dubé-Hébert   On n’est pas une entreprise ni un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *