Accueil / Nos sens / L'Émotion / Un an de parcours originaux pour la troupe Cent Milles Lieux
nov18

Un an de parcours originaux pour la troupe Cent Milles Lieux

par Julie Carmel, photos JF Papillon

 

Ils sont une quinzaine de collaborateurs à se masser autour du CA de cet organisme sans but lucratif. Ce sont des menuisiers, des couturières, une soudeuse, des patenteux, des parents fous et des acteurs de tout poil. Leur mission ? Créer des événements extérieurs au style éclaté pour transformer, le temps d’un parcours, un endroit du Kamouraska. Ce qu’ils font est entre le théâtre et l’animation, le jeu de rôle et l’architecture éphémère. Les spectateurs doivent entrer dans leur monde pour en comprendre les conditions. Cent Mille Lieux, c’est le nom qu’ils se sont donné en référence à tous les endroits qu’ils ont l’intention de s’approprier avec leur formule originale.

 

nov18

 

Il y a un an, les cofondateurs, Olivia Roy-Malo et Loïc Breuzin, étaient de joyeux colocataires qui venaient d’organiser une mise en scène magique pour la fête d’un petit bonhomme de leurs amis et sentaient que le filon était à explorer. Olivia est anthropologue de formation et comédienne à ses heures. Loïc est clown et animateur, et vient de se lancer en affaires comme magicien. Ils avaient envie de connecter le patrimoine naturel et historique de leur région d’adoption avec leur imaginaire et leur entrain. Cette envie de générer des espaces fous et des aventures originales a su rallier de nombreuses personnes qui reviennent maintenant à chaque événement avec une nouvelle idée, un nouveau personnage, une nouvelle intrigue. Grâce au soutien en développement culturel de la MRC de Kamouraska, la troupe a pu amasser un costumier et du matériel de taille, dont le plus célèbre est sans aucun doute une énorme cage à oiseau métallique qui a su contenir un phénix, un yéti, un diable et même un ours violoniste lors de différents parcours.

 

nov19

 

S’inspirant le plus souvent des paysages naturels dans lesquels se déploient ses événements, l’équipe cherche à développer des esthétiques en dehors des standards habituels. Si les personnages d’arbres, d’animaux et d’esprits de la forêt reviennent souvent, c’est pour croiser d’autres comparses issus de la tradition des cirques d’antan, des caravanes de saltimbanques, des légendes populaires ou même de l’histoire locale. Par exemple, au lac de l’Est cet été, les spectateurs ont été accueillis par un étrange biologiste qui les a lancés sur la piste de deux trappeurs, pour ensuite faire la rencontre d’un sorcier sur échasses, puis d’un esprit du lac, coincé dans un filet de pêche. À chaque étape du parcours, les spectateurs ont été amenés à discuter avec les personnages, à résoudre certaines énigmes, à entendre leurs histoires et à obtenir différents objets leur permettant de libérer, au final, l’esprit du lac.

 

nov21nov22

 

Chaque événement est une occasion d’insuffler de la magie dans un lieu en l’investissant d’une façon bouleversante et éphémère. Le parc Garneau de Saint-Gabriel-Lalemant est ainsi devenu, l’instant d’une grande noce, une kermesse haute en couleur. La forêt de l’Ébranché, à Saint-Bruno-de-Kamouraska, a été le théâtre d’une inopinée chasse au yéti. Quant au parc Ernest-Ouellet de Saint-Pascal, après avoir été l’antre d’une sorcière et de ses acolytes l’an passé, il sera transformé cette année en campement gitan en prévision de l’Halloween. Si les missions des spectateurs diffèrent chaque fois, celle de l’OBNL reste la même : offrir une animation surprenante en déployant plusieurs acteurs dans un endroit accommodé pour l’occasion à la mesure de ses ambitions. La transformation du paysage passera par l’intrigue et les costumes, mais aussi par une préparation minutieuse du décor. On y retrouvera plusieurs détails pointilleux, comme des coquillages qui pendent des arbres, une table ronde incrustée de champignons et de mousse, des bâtons en bois flotté formant une arche d’entrée, et sûrement, quelque part, une grande cage abritant une nouvelle surprise.

 

nov20

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Touski

par Marie-Amélie Dubé   Vive l’équité, l’équilibre et la justice. Par exemple, dans une assiette, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *