Accueil / Nos sens / L'Ouïe / Rencontre avec Route d’Artistes
juillet36

Rencontre avec Route d’Artistes

nov04

par le Rainbow Submarine

 

Des méthodes de diffusion alternatives, il en existe beaucoup au Québec, et même de plus en plus ! Il y a quelque temps, nous nous entretenions avec Fany Rousse, fondatrice de Route d’Artistes, qui propose aux particuliers d’offrir leur salon à des artistes en tournée, et à d’autres de venir les rencontrer lors de shows très intimes et chaleureux. Interprètes, compositeurs, slameurs et même conteurs sont de passage dans nos régions et nos maisons depuis maintenant quatre ans, et c’est très cool.

 

Une vitrine sur la relève, dans votre salon
Fany se définit comme « à la base une simple fan de musique, depuis toute petite, qui écoutait beaucoup la radio et qui tripait plus à voir des spectacles dans de petites salles qu’au Centre Bell ». Ce concept d’intimité, elle l’aime, et elle le mettra en valeur en fondant Route d’artistes en octobre 2014, à la suite d’une première expérience d’organisation de tournée pour l’auteure-compositrice Ève Cournoyer, qui s’était vu refuser une bourse. Depuis maintenant quatre ans, et à chaque automne, les artistes sont invités à postuler au programme Route d’artistes afin de partir sur les routes de nos régions pour livrer des spectacles authentiques, chaleureux et certainement toujours uniques directement chez les gens. C’est ainsi que Route d’artistes est devenue une vitrine importante de la relève, présentant depuis des artistes de la trempe de Michel Robichaud, Samuele et Saratoga, entre autres. Et pour le choix des artistes, un élément très important est l’univers unique du compositeur : « […] on suit beaucoup les concours de la relève, les tremplins, etc. On essaie de rester alerte sur ce qui se passe dans l’émergence québécoise. […] On cherche beaucoup à encourager et garder intacte la démarche artistique des artistes choisis, ils font souvent quelque chose d’un peu à part et c’est ça que l’on veut garder intact et montrer aux gens, pour les encourager à rester authentiques, c’est vraiment ça qui est le plus touchant, je pense. […] C’est toujours des artistes que, mettons, ma mère et ma tante ne connaissent pas, elles me disent “C’est où que vous allez chercher ces artistes-là ?” »

 

Des prestations uniques
Jouer dans un cadre aussi intime transforme nécessairement le rapport des artistes avec le public, et particulièrement pour des projets musicaux naissants et émergents. « Ce genre d’alternative est super importante pour les artistes émergents ! Il y en a tellement, des super talentueux, il faut qu’il y ait d’autres lieux avec des oreilles et des gens qui veulent écouter et découvrir de la musique, et pas seulement des places type bar ou pub où les gens ne sont pas forcément là pour ça. C’est juste de rassembler les personnes qui ont déjà de l’intérêt pour ça. »

 

Comment participer ?
La recherche de lieux de diffusion est toujours d’actualité pour Route d’artistes : « si les gens veulent ouvrir leur maison ou ont des idées de lieux de spectacle, ils peuvent tout simplement nous écrire, on les ajoute dans notre banque de lieux de diffusion ». Pour contacter Fany et son initiative, rien de plus simple : Sur facebook (www.facebook.com/RoutedArtistes), ou directement sur leur site web : www.routedartistes.com. Sinon, retrouvez dès cet automne la tournée avec le compositeur-interprète Max Marshall, peut-être dans un salon près de chez vous ?

juillet35

 

Récemment sortis, trois albums à écouter.

Volleyball de plage
Ligue de cactus
On a affaire ici à un jeune band indépendant de Montréal qui vient tout juste de sortir son second EP, seulement quelque mois après le premier. Volleyball de plage nous revient avec un son plus assumé et bien enregistré. Une vibe « malajubesque » franche et variée dans les moods. On tombe rapidement en amour avec le vers d’oreille de la pièce « Hip-hop Ironique » et le groove de drum de la seconde pièce « Métamorphose ». Allez voir le visuel d’album, c’est écoeurant. Un beau band à suivre dans la prochaine année, il n’a certainement pas fini de nous surprendre.

juillet37

 

The Brooks
Freewheelin’ Walking
Les maîtres du Dieze Onze (bar jazz de Montréal) ont lancé le 1er juin dernier un superbe EP. The Brooks garde son approche musicale funk, toujours exécutée par de gros jazzmen. Quatre pièces que l’on pourrait qualifier de chansons, en raison des thèmes plus récurrents et des grooves plus lourds que sur les albums précédents. Le chanteur Alan Prater se gâte langoureusement et le saxophoniste Sébastien Grenier est toujours très « torcheux » (écoutez la pièce « Freekin’ Walkin »). Il faut courir les lives pour comprendre toute l’énergie du band, c’est à voir.

juillet38

 

Melody’s Echo Chamber
Bon voyage
« Bon voyage », le nouvel album de Melody’s Echo Chamber, porte très bien son nom. En 2012, son premier opus éponyme réalisé par son ex-petit ami Kaven Parker (Tame Impala) nous avait convaincus de son talent créatif. Ça y est, tous mes fantasmes musicaux sont comblés. Cette fois-ci, tout nous fait voyager. Les ruptures rythmiques sont hautement efficaces ! Les effets et les sonorités nous transportent entre douceur acoustique des années 1960 et saleté des 1990, et on retrouve même les hallucinations et textures orientales des années 1970. Le tout en assumant pleinement l’air moderne des instruments et connaissances techniques auxquelles nous avons accès aujourd’hui. L’album est composé de sept chansons bilingues où la Française ne se gêne pas pour laisser aller sa folie et ses idées. On n’a aucune difficulté à les dévorer quelques fois pour bien entrer dans son univers et saisir tout ce qui nous est proposé. Il est difficile de décrire simplement ce que l’on entend puisqu’il y en a, du stock. Par contre, le tout reste parfaitement fluide et dégourdit très bien les oreilles.

juillet39

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

aout15

La légalisation : Prévention et éducation

texte Maude Roy-Chabot | Agente de planification, programmation, recherche-concertation | Direction du programme santé mentale ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *