Accueil / Nos sens / La Vue / Rencontre avec le 151e type
pokemon

Rencontre avec le 151e type

yoshi

par Marie-France Aka Yoshi

 

La batterie de mon téléphone est pleine, mes données Internet sont disponibles, j’ai de bonnes chaussures pour marcher, de nouveaux objets pour attirer mes proies. En chemin, j’arrête à deux Pokéstops et y récupère cinq Pokéballs et deux potions. Coup de théâtre : il y a un Charizard qui vient d’apparaitre sur mon radar, je pars à sa poursuite. Bienvenue dans Pokémon Go, ce jeu de réalité augmentée qui vous permet de capturer de petites créatures virtuelles communément appelées « Pokémons » sur votre téléphone grâce à la géolocalisation. Ce même jeu qui vous fait bouger et interagir avec les gens.

 

Sur une autoroute, dans un arbre, sur votre lit, sur un gratte-ciel, dans un placard, chez votre voisin, dans votre restaurant préféré ou à la plage. Partout. Des Pokémons sauvages apparaissent sur votre route et vous pouvez ainsi tenter de les capturer en suivant un principe de « chaud-froid » en fonction du nombre de traces de pas qui s’affichent.

 

Mon expérience

Étant moi-même une amatrice de cette gamique, j’ai soudoyé mon copain afin qu’il trouve un moyen de me dégoter ce jeu. Deux heures plus tard, j’affrontais l’adversité « pokémonienne ». Déjà mon premier Pokémon attrapé que j’étais dans la rue adjacente à mon appartement en train de chasser un Rattata. C’est à ce moment même qu’un homme qui a environ l’âge de mon père est sorti en me questionnant sur ma démarche. J’ai vécu un moment de puissante gêne lorsque j’ai tenté de justifier la capture de mon Rattata. L’homme m’a interrogée sur ce que je faisais dans la vie en me dévisageant comme si je venais d’une autre planète. De plus, dans le quartier où je réside, il n’est pas rare de croiser des gens en déséquilibre psychique. Somme toute, j’ai réussi à capturer mon Pokémon en lui souhaitant une belle journée.

 

« Somme toute, j’ai réussi à capturer mon Pokémon en lui souhaitant une belle journée. »

 

Également, j’ai pu à plusieurs reprises en faire une sortie avec mon copain et partir à l’aventure Pokémon (ce qui s’apparente à prendre une marche de digestion, mais avec un objectif commun). Aucune compétition ne s’installe puisque l’on peut attraper les mêmes Pokémons en simultané. C’est durant l’une de ces balades que quelque chose de presque magique est arrivé. Rivés sur notre Pokémap, nous avons aperçu un module leurre. Ce jour-là, il y en avait deux. Ce jour-là, il y avait plus de 30 personnes rassemblées au même endroit. Ce jour-là, j’ai vu des gens se parler et partager grâce à leur téléphone. Vous avez bien lu. Non seulement ils sortent de leur refuge, mais ils échangent et rencontrent de nouvelles personnes. L’univers de Pokémon Go offre à ses usagers ayant atteint le niveau 5 le choix de se greffer à l’une de trois équipes : L’équipe Instinct de la couleur jaune faisant écho à l’oiseau légendaire de foudre Zapdos, l’équipe Sagesse de la couleur bleue faisant écho à l’oiseau légendaire de glace Articuno et l’équipe de la Bravoure de la couleur rouge faisant écho à l’oiseau légendaire de feu Moltres. C’est pour cette principale raison que les dresseurs Pokémon échangent entre eux. Ils discutent de leurs acquisitions Pokémon ou de leur stratégie de combat pour prendre le contrôle d’une arène. Si vous faites partie de la communauté Pokémon Go, il ne faut donc pas hésiter à discuter avec d’autres dresseurs Pokémon.

 

pokemon

 

La communauté

Plusieurs pages et groupes Facebook ont émergé de la folie Pokémon Go et certains organisent même des évènements pour les amateurs de cet univers devenu quasi réel. Par exemple, la semaine dernière, le groupe Pokémon Go Ville de Québec a organisé un évènement pour réunir les dresseurs Pokémon en bénéficiant d’un leurre implanté par les organisateurs et pour recruter de nouvelles personnes. À Rivière-du-Loup, je suis abonnée à la page de l’équipe des bleus et j’ai pu observer des mises à jour d’arène, des invitations ouvertes à chasser les Pokémons et des évènements de module leurre.

 

En fait, un module leurre permet d’attirer des Pokémons sauvages. Il ne peut pas être utilisé sur la Pokémap directement, il doit être inséré dans un Pokéstop. Le Pokéstop fera alors apparaitre de nouveaux Pokémons et tous les dresseurs à proximité pourront en profiter, pas seulement celui qui l’a activé. La plupart du temps, ces leurres attirent de nombreux utilisateurs sur leurs emplacements. L’occasion idéale de faire des rencontres !

 

Mythe ou réalité

Les types de climats dans les différentes régions ainsi que l’emplacement géographique vont affecter la diversité des Pokémons. Des petites rues étroites vont déclencher différents Pokémons que des quartiers plus vastes, des champs, des rivières, des parcs, etc. Pour plus d’informations, vous pouvez suivre la chaine YouTube Silph Road qui a fait des recherches intéressantes.

 

pokemon02

 

Les joueurs peuvent visiter des « Pokéstop » qui sont des points d’intérêt programmés sur la carte où vous pouvez récolter des objets afin d’améliorer votre expérience de jeu et, de cette façon, augmenter vos futures chances de dominer une arène Pokémon près de chez vous.

 

Le « cue »

Lorsque vous commencerez votre aventure, vous aurez le choix entre trois Pokémons : Charmander, Squirtle ou Bulbasaur. N’en faites rien. Refusez de les capturer et courez la chance d’attraper Pikachu comme premier Pokémon. When the dream come true.

 

Le danger

Bien que Nintendo insiste sur le fait de rester conscient de son environnement, il faut rester vigilant et prudent si vous êtes un passionné de Pokémon Go, car il est facile d’être distrait et de s’emballer facilement lorsqu’on est sur la trace d’un Onix ou d’un Raichu. Certaines situations impressionnantes se sont produites partout sur la planète. Je vous invite donc à lire ces quelques anecdotes particulières que l’on trouve sur le Web ou dans les journaux, c’est très divertissant. Au bout du compte, Pokémon Go est une version réinventée des jeux sur téléphone intelligent, car il permet aux gens d’échanger et de sortir marcher afin de chasser les Pokémons. Oui, sa sortie sera quelque peu irritante et envahissante pour ceux qui sont moins enthousiastes à l’idée, mais, à ce moment-là, ils parleront de hockey.

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept16

Ç’a l’air bon ce que tu lis !

par Geneviève Malenfant   Vous vous sentez perdu devant toutes les lettres de l’acronyme LGBTQQIAAP ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *