Accueil / Nos sens / L'Ouïe / Qu’est-ce que le Slam ?
slam

Qu’est-ce que le Slam ?

marcovoyer

par Marco Voyer-Bélanger, photos par Vincent Couture

 

Le slam, c’est de la poésie exposée sur une scène. Ouverte à tous, la scène slam propose un spectacle où les participants prennent part à une compétition qui permet de regrouper divers poètes, de les réunir et de leur permettre de partager ce qu’ils ont écrit, ce qu’ils pensent. Le but du slam est de rendre la poésie accessible au plus grand nombre par le biais de la scène.

 

 

Comment ont commencé les soirées de la ligue de slam de Rivière-du-Loup ?
Le slam est solidement établi dans différentes régions du Québec et, au Bas-Saint-Laurent, il a débuté à Rimouski il y a maintenant sept ans. Le besoin de rendre cette forme d’art davantage accessible aux gens de Rivière-du-Loup et du Kamouraska était de plus en plus présent. C’est pourquoi un groupe s’est créé « par l’entremise de l’organisme culturel Sparages » pour commencer, cette année, les premières soirées slam à Rivière-du-Loup. Les soirées de la saison régulière se tiennent au Super Bar tandis qu’une soirée spéciale a été organisée conjointement par les ligues de slam de Rimouski et de Rivière-du-Loup à la microbrasserie Tête d’Allumette de Saint- André-de-Kamouraska. Cette scène slam donne l’occasion à qui le veut de proposer ses créations et d’avoir un premier contact avec cette forme d’art. Il donne aussi au public l’occasion de découvrir l’univers des slameurs, d’être charmé, surpris, ou même confronté au propos des textes.

 

« Il donne aussi au public l’occasion de découvrir l’univers des slameurs, d’être charmé, surpris, ou même confronté au propos des textes. »

 

 

Comment est-ce que ça fonctionne ?
Le fonctionnement est plutôt simple : un maitre de cérémonie dirige la soirée et, lors de leurs passages sur la scène, les participants sont notés (une note de zéro à dix) par un jury, choisi parmi le public. Les jurés n’ont pas de critères prédéfinis pour noter la performance d’un slameur, ils doivent simplement se fier à leur propre impression. Les slameurs s’inscrivent auprès du présentateur, sans audition ni sélection préalable. Habituellement, les slameurs doivent lire un poème lors du premier round. Lors du deuxième round, les participants ayant eu les meilleures notes (2 ou 3 participants) doivent présenter un deuxième texte qui déterminera le gagnant de la soirée. Toutefois, puisque le slam débute à Rivière-du-Loup et que nous voulions donner la chance au plus grand nombre de gens de participer, nous acceptons qu’un seul texte soit lu. Il n’y a donc qu’un seul round, la meilleure note détermine le gagnant de la soirée. Aussi, bien que la réponse soit bonne, nous ne pouvons pour l’instant faire partie de la Ligue québécoise de slam (LIQS) « qui représente la communauté des slammestres et des slameurs sur le territoire québécois qui slament en français ». Pour ce faire, nous aurions besoin de plus de slameurs pour tenir plusieurs soirées de slam avec des slameurs différents qui participeraient à une formule de compétitions sur deux rondes. Il sera intéressant de voir au cours des prochaines années si nous pourrons voir la ligue se métamorphoser pour en arriver à ce genre de réalité. Pour l’instant, nous suggérons aux slameurs qui désirent participer à ce genre de compétition de s’inscrire aux soirées produites à Rimouski.

 

slam

 

Quelles sont les règles ?
Les slameurs doivent écrire leurs propres textes. Ils peuvent écrire à propos de n’importe quel sujet, dans n’importe quel style.
— L’utilisation d’instruments de musique ou de musique préenregistrée est interdite.
— L’utilisation d’accessoires est interdite.
— Les costumes et déguisements sont interdits. Chaque passage est limité à trois minutes. Au-delà du temps règlementaire, le slameur se verra pénalisé.

 

Quels types de poésie sont lus lors de ces soirées ? Le slam influence-t-il l’approche face à l’écriture ?
En fait, il y a autant de types de slams que de styles d’écriture. Le slameur expose son oeuvre au public et ne sait pas quelle sera la réaction de la foule, les notes qu’il obtiendra ou ce que son texte apportera aux gens qui l’auront écouté. Il est certain que le slam pousse à écrire régulièrement et à bénéficier des commentaires que les slams lus vont susciter. Le but premier du slam reste de mélanger les mots et les idées et de les partager avec diverses personnes qui n’ont pas nécessairement les mêmes préoccupations et qui proviennent parfois de différents milieux. Il n’y a absolument pas de type de slam prédéfini, le slameur décide lui-même de ce qu’il va présenter.

 

Comment se porte le slam à Rivière-du-Loup ?
Pour une première année, nous avons eu une très belle réponse du public et des slameurs. Au total, nous aurons tenu sept soirées slam cette saison (six à Rivière-du-Loup et une à Saint-André). Nous avons pu découvrir plusieurs slameurs réguliers aux styles des plus différents. La soirée spéciale à Saint-André-de-Kamouraska où nous avions invité certains slameurs réputés a fait écho et nous a permis de rassembler plus de gens encore. C’était réellement une soirée réussie et le bilan de la première saison s’annonce très positif.

 

Que prévoir pour l’avenir ?
Nous allons d’abord terminer cette première saison le mercredi 1er juin prochain au Super Bar à compter de 20 h. Ce sera certainement une belle soirée qui permettra de clore cette année de découverte. Nous prendrons l’été pour faire un bilan de la saison et revenir à l’automne avec une formule peaufinée et, nous l’espérons, qui ralliera encore davantage de public et de slameurs. Nous augmenterons possiblement le nombre de soirées produites au Kamouraska pour rejoindre un public plus large d’autant plus que la participation à la soirée tenue à la Tête d’Allumette a dépassé nos attentes. Aussi, un projet qui vise à interpeler et faire découvrir le slam aux jeunes du primaire et du secondaire va débuter à l’automne. C’est un horizon très intéressant qui se profile par l’avenir du slam dans la région. Nous vous suggérons de suivre tous nos projets par l’entremise des réseaux sociaux. Si les soirées slams vous intéressent, si vous voulez vous impliquer ou simplement donner vos commentaires sur les soirées, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

 

 

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

juillet05

En route vers la prochaine élection municipale

par Busque   Les élections municipales de Rivière-du-Loup s’en viennent à l’automne, voilà une bonne ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *