Accueil / Nos sens / Le Goût / Pour distinguer le vrai du faux
fruit

Pour distinguer le vrai du faux

Andréanne Martin

Par Andréanne Martin, étudiante en technique de diététique

La nutrition est une science toute jeune, parfois inexacte. Il est difficile de mesurer avec précision les effets de certains aliments sur notre corps, puisque de nombreux facteurs comme l’hérédité, l’activité physique et l’environnement peuvent entrer en ligne de compte. De plus, manger est le quotidien de tous, et chacun a sa façon de faire ou son opinion sur le sujet, ce qui vient assurément brouiller les cartes.

Voici cinq points maintes fois débattus en matière d’alimentation.

 

1. Jeûner permet au corps de se nettoyer et de se remettre à neuf.

Mythe!

Contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, le corps humain est une incroyable machine qui est tout à fait capable d’ingérer de la nourriture, de la transformer, d’utiliser ce dont il a besoin pour produire de l’énergie et de rejeter ce dont il ne se sert pas. L’urine et les selles en sont un bon exemple, puisqu’ils contiennent toutes sortes de toxines et autres déchets que le corps élimine. De plus, les reins et le foie sont des organes qui ont comme tâche de nettoyer le corps, tout comme le système lymphatique. Le jeûne ne permet pas de nettoyer le corps. Au contraire, celui-ci fonctionne moins bien puisqu’on ne lui fournit pas de nutriments. Il doit pour ce faire aller puiser dans ses réserves de graisse. Sur le coup, cela semble une bonne option puisque l’on maigrit. Mais en réalité, au prochain repas, le corps se met à emmagasiner le plus possible, redoutant de manquer encore une fois de nutriments. Résultat: on reprend du poids, et parfois plus que ce que l’on a perdu. Faites-vous donc confiance et mangez régulièrement, votre corps sait très bien ce dont il a besoin.

2. Mange tes carottes si tu veux avoir de bons yeux!

Réalité!

« Le jeûne ne permet pas de nettoyer le corps. Au contraire, celui-ci fonctionne moins bien puisqu’on ne lui fournit pas de nutriments. »

Effectivement, manger des carottes améliore la vue. Cela est dû au bêta-carotène qui est contenu dans ce légume et que le corps transforme en vitamine A. Cette dernière permet d’avoir une bonne rétine en santé et aide à améliorer notre vision nocturne. Plus vous mangerez de carottes, mieux vous verrez dans le noir. Sachez par contre que même si vous consommez deux kilos de ce légume par jour, cela ne réglera en rien votre problème de myopie!

3. Manger du pain, des pommes de terre et des pâtes fait grossir.

Mythe!

Plusieurs personnes vouent un culte infini au fameux régime des trois P : pain, pâte, patate. À les entendre, ces aliments font tellement grossir qu’il faut les bannir de notre alimentation, ce qui est totalement faux. Il faut comprendre qu’aucun aliment n’a le pouvoir de faire engraisser, pourvu qu’on le consomme adéquatement, sans en faire d’excès. Le pain, les pâtes et les pommes de terre ont souvent eu mauvaise figure. La raison est bien simple : ces aliments sont souvent accompagnés de sauces grasses ou sucrées, de beurre ou de fromages très gras, ce qui effectivement peut faire engraisser si l’on en consomme fréquemment. On cherche alors le mauvais coupable ! Il faudrait d’abord commencer par regarder ce qui les accompagne et la manière dont on les apprête avant de les bannir de notre alimentation. La pomme de terre contient des vitamines et des minéraux importants pour notre santé. Il en est de même pour le pain et les pâtes, qui en plus apportent des fibres pour un meilleur transit intestinal et une bonne santé cardiovasculaire. Cela est encore plus vrai si on les choisit à grains entiers. Un conseil pour ceux qui n’aiment pas le goût des pâtes de blé; il existe sur le marché des produits enrichis en inuline et en racine de chicorée, comme les pâtes Catelli Smart, qui ont l’apparence et le goût des pâtes blanches tout en procurant des fibres, ce qui en fait un bon compromis.

4. Un verre d’eau et de jus de citron le matin permet de nettoyer l’organisme.

Mythe!

«Les personnes qui consomment régulièrement des produits avec édulcorants vont vouloir manger plus sucré et vont même avoir des fringales plus fréquentes, ce qui n’améliore en rien le grave problème d’obésité qui sévit dans les pays industrialisés.»

Cette nouvelle « mode alimentaire » est prônée par plusieurs vedettes, tant québécoises qu’américaines, qui affirment que boire du jus de citron avec un peu d’eau le matin avant de manger purifie l’organisme. Cette pratique peut pourtant s’avérer dangereuse à long terme. Dangereuse, parce que le jus de citron est un aliment très acide, ayant un pH entre 1,8 et 2,4, qui peut causer d’importants dommages à la muqueuse de notre estomac et ainsi provoquer des ulcères. Cela est encore plus vrai si le jus est bu à jeun le matin, sans aucun autre aliment permettant de le diluer et de diminuer son pH dans l’estomac. Le jus de citron est peut-être un ingrédient intéressant pour nettoyer la saleté incrustée sur les bijoux et autres objets, mais il ne faut pas s’attendre à ce que cela fasse de même dans notre organisme. Il sera tout simplement transformé en vitamine, puis redistribué dans notre sang.

5. Je ne bois que des boissons gazeuses diètes, c’est meilleur pour la santé!

Mythe!

Il est vrai que les boissons gazeuses diètes sont sans calories. À première vue, elles semblent être une bonne alternative. En fait, elles contiennent des édulcorants (aspartame, stevioside, sucralose) qui, sur nos papilles, imitent le pouvoir sucrant du sucre de table, mais sans les calories. Ces substances peuvent sembler 600 fois plus sucrées que le sucre blanc. À la base, ces produits ont été créés dans le but d’aider les personnes diabétiques qui, en raison de leur maladie, doivent surveiller le sucre qu’elles ingèrent. En consommant des aliments avec édulcorants, elles ont le goût sucré sans élever leur taux d’insuline dans le sang. Avec une découverte aussi révolutionnaire, ces produits ont vite été commercialisés sur les tablettes d’épicerie et vendus non seulement aux diabétiques, mais aux personnes n’en ayant pas du tout besoin. Malheureusement, des études récentes affirment que les édulcorants stimulent dans le cerveau une dépendance au sucre. Les personnes qui consomment régulièrement des produits avec édulcorants vont vouloir manger plus sucré et vont même avoir des fringales plus fréquentes, ce qui n’améliore en rien le grave problème d’obésité qui sévit dans les pays industrialisés. Mieux vaut alors éviter les édulcorants en regardant attentivement la liste des ingrédients de ce que l’on achète. Et si l’on veut se gâter une fois de temps en temps, on y repense à deux fois avant d’acheter des boissons gazeuses diètes!

Pour élucider d’autres mythes alimentaires, visitez le site www.extenso.org

Voir aussi

sept23

La bibliothèque comme je l’aime

par Sylvie Michaud   Qui connaît Marcia Pilote sait que j’ai emprunté le titre de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *