Accueil / Nos sens / La Vue / Monstres en devenir!
nov12

Monstres en devenir!

par l’INNÉ-DIT, photos Patric Nadeau, photos d’art Félix Nadeau

 

Dans le cadre de leurs cours de français et d’arts plastiques, nos élèves relevaient le défi de créer un monstre ou un animal fantastique tels des cryptozoologues à la recherche de la bête imaginaire la plus originale. Parmi toutes nos magnifiques créations, nous avons choisi de vous en présenter trois pour suivre le thème de l’artiste du mois, Klô Pelgag, et son premier album L’alchimie des monstres. J’espère que vous aurez autant de plaisir à les lire que j’en ai eu à les créer avec eux ! Passez voir d’autres beaux chefs-d’oeuvre qui seront exposés avec leur description monstre lors de nos portes ouvertes !

 

nov07

Nathalie Beaulieu, enseignante en français de 1ère secondaire

 

Le Lépidore

par Élisabeth Beauséjour

nov08

 

Fruit d’une expérience, le Lépidore est une créature parente du lézard et du dinosaure. Comme mentionné, le Lépidore est une créature scientifique. Il y a quelques années, des scientifiques tentaient de reproduire un exemplaire vivant de dinosaure, à l’aide d’ADN de lézard. Malheureusement, les tentatives ont échoué et les « animaux » se sont enfuis… Créés par des humains, cette quinzaine de Lépidores ne nous craient point et sont très faciles à domestiquer. Aussi, ces créatures tentent de nous ressembler en adoptant nos comportements ; elles se déplacent donc sur leurs pattes arrière, se maquillent et ont des manières humaines, ce qui est plutôt amusant. Ces petites bêtes ont aussi hérité de notre caractère, ce qui a des bons et des mauvais côtés. Elles sont très affectueuses et protectrices envers leurs maîtres. Cependant, les Lépidores sont parfois trop possessifs. Même si, à première vue, le Lépidore ressemble à un gros lézard « snob », cet être à la taille d’un chat et aux écailles verdâtres représente un ami fidèle et loyal.

nov12

 

 

La bête du Savodan

par Sara-Maude Lamarre

nov09

Ce monstre marin est un croisement entre un dragon et une sirène. Sa peau écailleuse et éclatante fait de lui une proie très visée par les braconniers armés avec qui il est particulièrement agressif. Avec sa taille de plus de trois mètres et ses nageoires translucides, cette bête protège les bambins quand ils sont en danger. Pour se nourrir, elle attrape des méduses et les dévore, c’est ce qui lui donne son aspect lisse, malgré ses écailles. De plus, cet habitant des eaux chaudes et salées s’abrite habituellement dans d’épaisses algues colorées pour ne pas se faire attaquer durant la nuit, à cause de sa queue qui illumine vivement les endroits fluviaux durant les temps obscurs. La Bête du Savodan n’apprécie pas l’aptitude qui lui permet de transformer les femmes en sirènes et les chasseurs en statues de pierre.

nov13

 

 

Le Vermilio

par Félix Nadeau

nov10

Natif des forêts montagneuses du Canada, le Vermilio est une bête sournoise en voie de disparition. Les sorciers malveillants le chassent pour sa fourrure rouge orangé à vermillon. Sa tête, grosse et arrondie, possède deux oreilles allongées, semblables à celles des chauvessouris. De plus, le Vermilio a un odorat très développé grâce à son nez large et retroussé, sans oublier son excellente vision que lui procurent ses grands yeux globuleux d’un noir profond. Ses longs poils rouge vif forment une sorte de barbe au bout de son menton effilé. Ses mains à quatre doigts griffus lui permettent de s’alimenter de fleurs colorées. Dans l’ensemble, sa physionomie s’apparente à celle d’un être humain. Doté aussi d’une intelligence exceptionnelle, il essaie de ressembler à un humain en portant un complet chic jaune et violet qu’il a tissé lui-même à l’aide de la soie d’une araignée. Parfois, nous pouvons l’entendre grogner des paroles incompréhensibles provoquant chez l’humain un sentiment d’amitié, le protégeant de toute attaque éventuelle. Très peureux, il a la faculté de disparaître et de réapparaître à sa guise.

nov11

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

Touski

par Marie-Amélie Dubé   Vive l’équité, l’équilibre et la justice. Par exemple, dans une assiette, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *