Accueil / Nos sens / La Vue / Madame B : chronique de bibliothèque / Entreprendre autrement : quelques lectures
lecture

Madame B : chronique de bibliothèque / Entreprendre autrement : quelques lectures

sylviemichaud

par Sylvie Michaud

 

Avouons-le, nous sommes toujours surpris lorsque nous appre ons que tel homme ou telle femme d’affaires est un grand lecteur ou une grande lectrice. La perception du chef d’entreprise, fonceur, décidé et efficace, ne cadre pas avec celle d’un lecteur « inactif » qui tourne doucement les pages d’un livre. Et pourtant ! Que ce soit pour se divertir ou pour acquérir de nouvelles connaissances, la lecture peut faire partie intégrante de la vie de l’entrepreneur. Celui qui lit fait montre d’un esprit curieux et ouvert. Cela conduit à être plus imaginatif et peut l’amener à « entreprendre autrement ».

 

L’exemple le plus célèbre du lecteur-homme d’affaires est surement celui de Bill Gates qui se fait un honneur de lire une heure par jour. Il a d’ailleurs participé à la campagne « Read » de l’American Library Association (laquelle est constituée d’affiches avec des célébrités en train de lire). Voici quelques suggestions de lectures inspirantes pour les entrepreneurs, actuels et futurs. D’abord, trois livres qui se démarquent des habituels thèmes de la littérature d’affaires. Ces livres démontrent plutôt comment les entrepreneurs peuvent réussir en faisant davantage appel à l’imagination, à l’intuition et à l’artiste en soi.

lecture

 

Stratégie Océan Bleu (Comment créer de nouveaux espaces stratégiques).
W. Chan Kim et Renée Mauborgne
Un grand classique de la littérature d’affaires. La Stratégie Océan Bleu, c’est le fait d’oublier sa concurrence. « Le seul moyen pour écraser la concurrence est de ne pas essayer de l’écraser. » C’est découvrir ses « non-clients ». Les auteurs donnent l’exemple des entreprises Apple, The Body Shop, le Cirque du Soleil, eBay, qui ont connu « une réussite éclatante parce qu’elles ont su à partir de leur espace de marché connu, ouvrir et conquérir des espaces stratégiques encore vierges et créer une demande entièrement nouvelle. »

lecture02

 

Artistes, artisans et technocrates dans nos organisations (Rêves, réalités et illusions du leadership).
Patricia Pitcher
Ce livre a remporté le Prix du livre d’affaires du siècle de HEC Montréal. Un livre absolument passionnant. Il a été écrit il y a plus de 20 ans, mais reste encore tout à fait d’actualité. Patricia Pitcher, décédée en 2014, avait une vaste expérience du milieu des affaires. Elle a terminé sa carrière comme professeur aux HEC. Dans ce livre, elle explore la personnalité profonde du dirigeant en distinguant trois types de leadeurs : « les artistes, visionnaires et géniaux, complètement éclatés et souvent dépressifs ; les sympathiques artisans, seul type de personnes qu’on pourrait qualifier de “normales’’; et enfin les technocrates, les plus nombreux, des êtres très brillants et malheureusement tout à fait insupportables. » Elle « montre par son analyse fouillée et lucide d’une grande institution financière comment les technocrates ont détruit ce qu’avaient bâti les artistes et préservé les artisans ».

lecture03

 

Que ferait Steve Jobs à ma place ? (Comment penser autrement pour obtenir des résultats exceptionnels).
Peter Sander
Ce n’est pas une énième biographie du célèbre entrepreneur. Ce livre est un guide pour penser autrement, ce en quoi Steve Jobs excellait. Selon l’auteur, il est tout à fait possible pour le commun des mortels d’essayer de copier ce génial entrepreneur. Il décortique le modèle d’affaires de Steve Jobs en six éléments-clés : client, vision, culture, produit, message et image de marque. « Si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils désiraient, ils m’auraient répondu : “Un cheval plus rapide !” — Henry Ford. C’était une des citations préférées de Steve Jobs. Dans une entreprise normale, les ingénieurs s’efforceront de concevoir un cheval plus rapide afin de répondre à ce que le client « croit » être le mieux pour lui. Steve Jobs lui, remettait le cheval en question. D’abord, il comprenait que ce que les gens voulaient était un moyen de locomotion. Qu’ils le voulaient non seulement plus rapide, mais aussi plus facile à utiliser, à entreposer, à entretenir, etc. Pour Henry Ford, la solution consista à inventer l’automobile. Et pour Steve Jobs, on sait comment il révolutionna l’industrie informatique.

lecture04

 

Il y a une bonne collection de livres d’affaires à la bibliothèque Françoise-Bédard. Nous vous conseillons aussi de consulter le journal économique québécois Les Affaires. Pour connaitre toutes les ressources disponibles, consultez notre site Web.

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept16

Ç’a l’air bon ce que tu lis !

par Geneviève Malenfant   Vous vous sentez perdu devant toutes les lettres de l’acronyme LGBTQQIAAP ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *