Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/rumeurduloup/public_html/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2397
L’imaginaire foisonnant des artistes du livre – la Rumeur du Loup
Accueil / Nos sens / La Vue / L’imaginaire foisonnant des artistes du livre
livreartiste02

L’imaginaire foisonnant des artistes du livre

mariejoseroy

par Marie-Josée Roy. Collaboration de Raymonde Lamothe

 

 

Livre, oeuvre d’art, objet, poésie ? Comment définir le livre d’artiste ? En fait, c’est un peu tout cela à la fois. Mode d’expression moins connu que la peinture ou la sculpture, il s’agit d’une réalisation artistique unique ou en nombre limité dont la forme s’apparente au livre. Un ouvrage qui met à l’avant-plan autant le contenant que le contenu et dont la réalisation comporte des défis techniques, notamment en ce qui concerne la reliure.

 

D’apparence fragile, car fait main, c’est pourtant dans sa manipulation que le livre d’artiste se révèle. Chaque page devient un petit monde en soi. Tout sauf un bouquin traditionnel, le livre-objet transgresse les règles de l’édition pour devenir une extension de l’imaginaire des artistes. Inspirés de la poésie, de petits moments de la vie ou simplement d’un mot, ces ouvrages reflètent les intérêts, les préoccupations et les rêves de leurs créateurs, tel un journal intime.

 

 

Liberté de création
L’expression « livre d’artiste » prend vie sous la plume du critique français Noël Clément-Janin vers 1904. Il note que l’artiste ne se contente plus d’illustrer le texte, mais construit et réalise l’ouvrage dans sa totalité, et ce, en complète liberté. Au Québec, le peintre et graveur Louis-Pierre Bougie est probablement le meilleur ambassadeur du livre d’artiste. Dans son ouvrage Louis-Pierre Bougie – 30 ans de livres d’artiste, l’auteure Geneviève Bougie témoigne de ses collaborations avec de nombreux poètes, incluant Gaston Miron.

 

livreartiste01

 

« On en aurait retrouvé des exemplaires dans le tombeau du pharaon d’Égypte Toutankhamon, mort en 1323 avant notre ère. »

 

Notre-Dame-du-Portage s’offre une biennale
Cet automne, ce magnifique village du Bas-Saint-Laurent accueillera la troisième édition de la biennale de Livres d’artistes au Portage. L’évènement se déroulera du 30 septembre au 2 octobre prochain à la salle Gilles-Moreau pendant les Journées de la culture. Tout en assurant la diffusion du travail des artistes de la région, la biennale permettra au public de s’infiltrer dans l’univers de créateurs québécois et européens. Monsieur Jacques Côté, directeur général du Réseau BIBLIO du Bas-Saint-Laurent, en est le président, tandis que madame Jo Ann Lanneville est l’invitée d’honneur. Madame Lanneville pratique le dessin, la peinture, l’installation, mais la gravure reste son médium de prédilection. En 1979, elle participe à la fondation de l’Atelier Presse-Papier, un centre d’artistes de Trois-Rivières dédié à l’estampe. En 1997, elle cofonde la Biennale internationale d’estampes contemporaines de Trois Rivières (BIECTR), dont la neuvième édition s’est déroulée en 2015. Artiste établie, récipiendaire de nombreux prix et bourses, ses oeuvres font partie de prestigieuses collections sur les cinq continents. Jo Ann Lanneville présentera ses propres réalisations à Notre-Dame-du-Portage, mais également celles des membres de son collectif.

 

 

Un concours ouvert à tous
Chaque édition de la Biennale comporte, en plus de l’exposition d’artistes professionnels, un concours ouvert à tous. En 2012, le concours Les livres retournent dans la forêt invitait les participants à soumettre une oeuvre réalisée à partir de livres voués à la récupération. Tous les enfants de l’école du village ont participé. En 2014, le concours qui portait sur le livre accordéon a connu un succès inespéré. De nombreux adeptes de ce format provenant du Québec, de la France, d’Italie et d’Espagne ont envoyé des oeuvres de très grande qualité.

 

livreartiste02

 

Pour 2016, le thème est le suivant : « De l’échelle de Jacob au livre d’artiste ». L’échelle de Jacob est un jouet universel et millénaire. On en aurait retrouvé des exemplaires dans le tombeau du pharaon d’Égypte Toutankhamon, mort en 1323 avant notre ère. Constituée de pièces de carton ou de bois assemblées à l’aide de rubans entrelacés, l’échelle de Jacob est une oeuvre interactive et sonore. Difficile à décrire en peu de mots, regardez plutôt un exemple sur le site livresdartistesauportage.com sous l’onglet Concours 2016. Vous y trouverez toutes les informations pour réaliser votre oeuvre que vous devez faire parvenir avant le 31 aout. Les participants courent la chance de gagner des prix de 200 $, 100 $ et 50 $.

 

« Le collectif espère développer l’intérêt des citoyens du Bas-Saint-Laurent et d’ailleurs à cette forme d’art. »

 

Un événement soutenu par la communauté

La biennale de Livres d’artistes au Portage a maintenant des assises solides dans la communauté et est soutenue financièrement par les différentes institutions locales. Mentionnons, entre autres, la MRC de Rivière-du-Loup qui a permis la réalisation d’un album conçu à partir de dessins des élèves de l’école du Portage. Les enfants ont réalisé un genre de bestiaire inspiré du fleuve et de la montagne qui les entourent lors d’un atelier de sérigraphie offert par Yves Harrisson. Cet album qui documente l’atelier de création est en vente pour financer la biennale et une échelle de Jacob réalisée avec les mêmes dessins fera l’objet d’un tirage le 2 octobre. Toujours pour financer la biennale, les visiteurs de l’exposition auront l’occasion d’acquérir, pour seulement 10 $, de petites oeuvres originales réalisées par des artistes établis ou émergents. Une bonne façon d’enrichir votre collection personnelle ou de la débuter, tout en participant au développement d’une activité culturelle qui contribue au rayonnement de notre région.

 

livreartiste03

 

Une culture à développer
Hétéroclite, organisme qui chapeaute l’évènement a des visées à long terme quant à l’évolution de sa biennale de livres d’artistes. Le collectif espère développer l’intérêt des citoyens du Bas-Saint-Laurent et d’ailleurs à cette forme d’art. Pièce de collection, au même titre qu’un tableau ou une gravure, le livre d’artiste demeure un mode d’expression bien établi, pratiqué par de nombreux créateurs reconnus. Ainsi, Bibliothèque et Archives nationales du Québec possède une collection de plus de 1 300 oeuvres de ce type. Le secteur privé s’y intéresse aussi. À titre d’exemple, la compagnie française Michelin a demandé à 100 artistes de réinterpréter la couverture de la centième édition de son fameux guide gastronomique. Une culture corporative à développer ! En attendant de voir les oeuvres de la soixantaine d’artistes qui participeront à la Biennale, visitez son site Web. Vous y trouverez quelques exemples. Aussi, quelques livres d’artistes seront exposés à la Bibliothèque Françoise-Bédard de Rivière-du-Loup, du 6 septembre au 1er octobre. L’entrée à la Biennale est gratuite et l’activité est ouverte à tous, que vous soyez collectionneur, amateur d’art ou simplement curieux.

 

 

Biennale de Livres d’artistes au Portage

du 30 septembre au 2 octobre 2016, entre 10 h et 17 h à la salle Gilles-Moreau, 200, côte de la Mer à Notre-Dame-du-Portage
Vernissage le vendredi 30 septembre à 17 h
livresdartistesauportage.com

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

nov04

C’est quoi le Rainbow déjà?

par Rainbow Submarine, illustration par Frédérique Dubé-Hébert   On n’est pas une entreprise ni un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *