Accueil / Nos sens / La Vue / LIEUX D’HISTOIRE : Le parc des Chutes
histoire

LIEUX D’HISTOIRE : Le parc des Chutes

avatar_michel

par Michel Lagacé

 

 

Saviez-vous que le parc des Chutes a une histoire ? Elle nous est racontée dans le livre La Rivière-du-Loup et ses chutes, le Platin, son verger et son boisé, LIEUX D’HISTOIRE et de souvenirs. Cet ouvrage au long titre a été publié aux éditions Mus’Art à la fin du mois d’aout 2016. C’est à la fois la grande histoire de la rivière et du lieu (l’esprit des lieux) englobant les Amérindiens du début, la seigneurie de Rivière-du-Loup, les moulins, la vie agroalimentaire, l’exploitation forestière, le Platin, son verger, et l’évolution récréotouristique de ce parc. Mais, c’est aussi la petite histoire autour de la famille Pelletier qui est à l’origine du développement du « Platin » : ses boisés et son verger. Et c’est sans oublier toutes les anecdotes cocasses réunies dans cet ouvrage qui donnent une tout autre vision de ce lieu…

 

 

Ce livre impressionne par la somme de ce qui nous est raconté (236 pages) et par les documents photos et dessins (300), dont plusieurs inédits, relatifs à ce lieu et son histoire. Comme bien des gens de la région de Rivière-du-Loup, et comme plusieurs autres d’un peu partout, je fréquente le parc des Chutes, ce qui m’amène à parcourir les différents sentiers et son centre, appelé antérieurement et même encore aujourd’hui pour plusieurs « le Platin », avec son verger cerné par les méandres de la rivière. Mais, ce que l’on se rappelle moins ou que l’on ne sait pas, c’est que ce parc a des antécédents qui nous ramènent loin dans le temps, autant dans la transformation de ce bout de territoire que dans la variété des activités qui ont animé ce lieu naturel, aujourd’hui protégé. On apprend en parcourant ce nouveau livre que Louis Pelletier, le fils d’Achille, une famille bien connue dans notre région, a donné vie et tracé — sans le savoir — la vocation future de ce parc naturel du centre de la ville de Rivière-du-Loup. Une passerelle traversant la rivière, avec un point de vue sur la grande chute, nous donne, depuis pas si longtemps (1996), un accès plus facile à ce magnifique endroit de randonnée avec sa végétation et sa géographie exceptionnelles, car la diversité de la flore de ce parc est aussi le reflet de cette histoire.

 

 

« Ce récent ouvrage […] s’avère en effet un document incontournable pour ceux qui ont la curiosité d’emprunter des sentiers plus anciens et même ceux de maintenant… »

 

 

Quoi de mieux que de vouloir en connaitre plus sur l’histoire et les mutations de ce lieu que l’on fréquente si souvent ? Les auteurs Georges Pelletier, l’un des fils de Louis, et sa compagne Lynda Dionne (des auteurs d’autres livres sur l’histoire de notre région) viennent justement, avec quelques complices, de nous donner cette possibilité d’en savoir et d’en voir plus, grâce à leurs recherches et aux qualités de cet ouvrage. Le Centre d’archives de la région de Rivière-du-Loup est l’un des partenaires de cette nouvelle publication. Pour eux, ce « […] volume marquera l’histoire de ce secteur de la municipalité et ouvrira une nouvelle vision sur les gens qui y ont vécu ».

 

histoire

 

Ce récent ouvrage, qui regroupe des photos anciennes et récentes, s’avère en effet un document incontournable pour ceux qui ont la curiosité d’emprunter des sentiers plus anciens et même ceux de maintenant… Ils apprécieront ainsi le travail des premiers défricheurs, l’évolution de la seigneurie vers la cité : ses premières infrastructures et bien plus tard la planification du parc. Ils verront aussi, près de la grande chute, le mobilier de rondins d’autrefois, les 900 arbres fruitiers du verger de Louis Pelletier en 1950, les pommiers en fleurs au printemps, les sourires des enfants et des familles en skis ou en raquettes en hiver au milieu de l’autre siècle… et évidemment bien d’autres scènes d’activités récréatives et même artistiques plus récentes. Ce lieu, dans son ensemble, était déjà, à une autre époque, un lieu de convivialité, et ce volume nous en fait un portrait très réussi à travers l’Histoire, les récits de la famille Pelletier, les photos assemblées et reproduites, et des témoignages attachants. Le livre est disponible depuis plusieurs semaines, et l’on peut l’acheter au Musée du Bas-Saint-Laurent et dans les deux librairies de la ville de Rivière-du-Loup, entre autres.

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept23

La bibliothèque comme je l’aime

par Sylvie Michaud   Qui connaît Marcia Pilote sait que j’ai emprunté le titre de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *