Accueil / Nos sens / L'Émotion / L’homme qui fait revivre le passé
juillet09

L’homme qui fait revivre le passé

busque

par Busque

 

Pour cette édition sur ma ville de demain, il fallait que je tombe sur l’un des 11 Pelletier à qui la terre du Platin appartenait jadis. Son nom : René Pelletier. Son projet à lui, je l’appellerais : De la restauration virtuelle et artistique du patrimoine bâti… Je vous explique.

 

 

René, venant d’une famille qui a toujours eu à coeur le patrimoine, me présente son projet inusité. Avec une formation de dessinateur industriel sur AutoCAD (programme de design industriel), avec une connaissance amateur de Photoshop (programme de retouche photo et graphisme) en autodidacte, et avec une mère qui lui montra les perspectives à l’âge de huit ans à l’aide du médium de la peinture, il retape, dans l’univers des pixels, de vieilles bâtisses afin de nous faire revivre une autre époque.

 

juillet09

 

Les étapes de son procédé sont les suivantes :

1) René cherche un vieux bâtiment souvent oublié ou effacé du paysage d’aujourd’hui. Pour l’instant, ça va !
2) La deuxième étape consiste à rechercher des informations cruciales pour mieux comprendre l’histoire du bâtiment choisi. René peut se renseigner en parlant avec d’autres passionnés de patrimoine et de souvenirs du passé, en cherchant des photos, en se procurant les plans architecturaux, en lisant sur l’historique de la bâtisse dans des archives ou en allant voir directement sur place. Un vrai Sherlock, ce René.
3) Sur Photoshop, il réinvente les contours avec une perspective accrue et exacte dans le but d’être le plus proche possible de la réalité.
4) Question de mettre un peu de couleur et de texture, toujours sur Photoshop, il revitalise la brique, la pierre, le ciel ou les plantes grimpantes afin de recréer l’atmosphère d’antan.
5) Après beaucoup trop d’heures mises sur l’oeuvre (cela peut prendre jusqu’à un mois), René se rend au Centre du Laminage ou chez Enseignes RDL pour imprimer sur du papier ou du métal.
6) Il est grand temps de montrer au monde les reproductions imprimées en préparant des expositions pour que les gens puissent apprécier le travail de l’artiste. Pour certains, revoir une bâtisse qu’on a côtoyée une partie de sa jeunesse, ça peut faire remonter beaucoup de souvenirs et d’émotions à la surface.

 

On réalise rapidement à quel point c’est un passionné de son « art » et c’est tout à son honneur. Cette rencontre me fait voir la ville sous un autre jour, me fait prendre conscience de la façon dont sont refaites les nouvelles installations, trop souvent avec du faux, avec du cheap, avec du laid. J’ai presque la nostalgie d’une époque que je n’ai pas connue. Et un peu comme René surement, j’aimerais bien rentrer dans les tableaux pour aller faire une petite visite dans l’autre temps.

 

Exposition en cours durant l’été à la bibliothèque Le Paradis du livre : 261, rue Principale, Saint-Antonin

 

juillet10

 

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

aout06

Rimouski au rythme de la mer et du jazz à la fête du travail

par l’équipe du Festi Jazz Du 29 aout au 3 septembre, ce seront pas moins ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *