Accueil / Nos sens / L'Ouïe / L’ensemble vocal Rythmick : Comme un appel
chorale

L’ensemble vocal Rythmick : Comme un appel

mireilledrapeau

par Mireille Drapeau

 

Le 10 juin prochain, l’Ensemble vocal Rythmick se produira sur les planches de la salle Alphonse-Desjardins du Centre culturel Berger de Rivière-du-Loup. Les 35 choristes, sous la direction de Julie Boudreau, présenteront leur spectacle annuel Comme un appel. Faisant partie de cette belle aventure depuis 3 ans, je souhaite vous faire découvrir cet organisme dynamique. Mesdames Julie Boudreau, chef de choeur, et Martine Jalbert, présidente du conseil d’administration, ainsi que monsieur Jean-Yves Chouinard, une des nouvelles recrues, ont accepté de se prêter au jeu de l’entrevue.

 

 

Mireille Drapeau : En quoi l’Ensemble vocal Rythmick (EVR) est-il différent des autres chorales ?

Martine Jalbert : À cause du répertoire jeune et dynamique ainsi que des mouvements et de la danse intégrés dans pratiquement toutes les chansons du spectacle.

Julie Boudreau : D’abord par son répertoire qui est toujours très actuel. Les mouvements de groupe et les chorégraphies soigneusement choisies par notre comité de mise en scène lui donnent aussi une couleur particulière.

 

M.D. : Julie, pourquoi as-tu décidé de devenir le chef de choeur de l’EVR ?

J.B. : À la suite du départ de madame Maryse Simard en 2006, il n’y avait personne pour prendre la relève. À ce moment, j’étais choriste. On m’a demandé à plusieurs reprises de relever le défi et j’ai finalement accepté. C’est l’une des plus belles décisions que j’ai prises, car j’ai le privilège de partager ma passion pour la musique avec une quarantaine de personnes chaque année.

 

M.D. : Et quel est ton plus grand défi à titre de chef de choeur ?

J.B. : Mon plus grand défi est de toujours faire ressortir le meilleur dans chacun des numéros que nous préparons.

 

« Pour ceux qui aiment chanter, ne vous posez pas trop de questions et communiquez avec nous au www.ensemblevocalrythmick.com. C’est toujours un grand plaisir pour nous d’accueillir de nouveaux choristes. »

 

M.D. : Martine et Jean-Yves, pour quelles raisons avez-vous décidé de vous inscrire dans l’EVR ?

M.J. : Depuis toujours, j’aime chanter, mais quand je suis seule. C’est une amie, membre d’une chorale, qui m’a incitée à m’impliquer même si je ne croyais pas avoir une voix remarquable. Je suis allée faire un tour en début d’année et j’ai eu la piqûre. Ça fait 8 ans maintenant. Avec le temps, on développe de belles amitiés, ce qui nous incite à revenir chaque année. Il faut dire que notre chef de choeur, Julie, n’a pas son pareil pour nous motiver et nous inspirer.

Jean-Yves Chouinard : C’est une belle activité de couple et une occasion pour améliorer ma voix et chanter ailleurs que dans ma douche ou dans l’auto.

 

M.D. : Comment se déroule la préparation du spectacle annuel ?

M.J. : On débute dès septembre. Nous apprenons les chansons, les chorégraphies et les déplacements. Nos directrices artistiques préparent la mise en scène, les effets visuels et sonores. On trouve les costumes, les accessoires. Nous sommes actuellement à l’étape de pratiquer avec les musiciens qui nous accompagneront au spectacle. On veut se surpasser alors on ne compte pas les heures. C’est beaucoup de travail, mais on adore ça !

J.-Y.C. : On se rencontre un soir par semaine pour répéter et parfois les dimanches. Durant la semaine, on écoute nos chansons dans l’auto et on finit par les apprendre naturellement. On apprend aussi quelques mouvements pour animer les chansons et ceux qui le désirent peuvent chanter en solo ou faire des mouvements de danse plus élaborés.

 

M.D. : Jean-Yves, qu’est-ce qui te plait dans la méthode d’apprentissage utilisée par l’EVR ?

J.-Y. C : L’apprentissage en équipe nous permet d’ajuster rapidement nos erreurs et d’avoir des conseils pour nous améliorer. Pour ma part, les chorégraphies m’aident à mémoriser les paroles, car je n’ai pas une bonne mémoire, les mouvements me donnent des points de repère. Les partitions de chacun (versions audio et papier) ainsi que les vidéos des chorégraphies sont disponibles sur Internet.

 

chorale

 

M.D. : Qui sont les choristes ? Est-ce des personnes avec de l’expérience ?

J.B. : Ce sont des gens qui aiment chanter. La grande majorité des choristes ne lisent pas la musique. Pour faire partie de l’EVR, la responsable des chorégraphies et moi faisons passer une petite audition afin de vérifier la justesse de la voix et le sens du rythme. Pour ceux qui aiment chanter, ne vous posez pas trop de questions et communiquez avec nous au mois d’aout. C’est toujours un grand plaisir pour nous d’accueillir de nouveaux choristes.

M.J. : C’est très varié, tant en ce qui concerne l’âge que l’expérience. Certains sont avec nous depuis plus de 20 ans, d’autres sont arrivés cette année. Certains avaient déjà chanté dans des chorales, d’autres ont commencé le chant choral avec nous. C’est la diversité qui fait la richesse de notre chorale.

 

M.D. : À quoi les spectateurs peuventils s’attendre lors du spectacle de l’EVR le 10 juin prochain ?

J.-Y. C. : À entendre des chansons populaires interprétées d’une façon originale où ils pourront se laisser emporter dans un autre univers vibrant d’une quarantaine de voix. Une fête spéciale entre amis. Je vois cela comme un cadeau original pour amateurs de musique et de spectacle !

M.J. : Un spectacle enlevant, qui décoiffe, de l’émotion, de la passion. Oubliez vos préjugés sur les chorales et venez nous voir !

J.B. : Mon but est toujours de concocter un répertoire avec des chansons qui tournent beaucoup à la radio, des chansons qui ont fait partie des palmarès québécois ou anglophones afin de faire entendre au public ces chansons aimées, mais sous une autre forme, interprétées par une quarantaine de choristes. Nous vous promettons des numéros hauts en couleur, des rires et des frissons. Ce sera une magnifique soirée !

 

Lors du spectacle, l’Ensemble vocal Rythmick sera accompagné de quatre talentueux musiciens de la région : messieurs Steve Leblond, Francis Létourneau, Jasmin Bélanger et David Beaulieu. Les billets sont actuellement en vente à la billetterie du Centre culturel, chez Chaussures Rioux et auprès des choristes. On vous y attend nombreux !

 

 

 

 

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept23

La bibliothèque comme je l’aime

par Sylvie Michaud   Qui connaît Marcia Pilote sait que j’ai emprunté le titre de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *