Accueil / Nos sens / L'Émotion / Le festin de la muse, ou « Chacun n’est capable de composer avec succès que dans le genre où il est poussé par la Muse. » (Ion, 534c)
muse

Le festin de la muse, ou « Chacun n’est capable de composer avec succès que dans le genre où il est poussé par la Muse. » (Ion, 534c)

marieameliedube

par Marie-Amélie Dubé

 

Carrousel d’images en noir et blanc. Yeux ouverts ou fermés. Seule ou accompagnée. La machine à sensations roule à fond. Un espace de fantasmes vaste et multiforme. Les sens s’y agitent, brassent un miel gorgé, frappe une peau de tambour tendue, casse une crigne rêche, empoigne une chair radiante. Ça fait mal et bien, ça surprend, ça stresse, ça calme, on en veut plus, maintenant, chaque fois, autre chose, néo, curieux… Une bouche qui entend, des oreilles qui goutent, des yeux qui touchent, des mains qui boivent. Dialogues platoniques et fresques à l’odeur de Klimt s’étreignent dans le sein d’une infinie beauté de désir, de tentation, de charme, de regards fuyants. Courbe sinusoïdale voyageant entre l’Éros fidèle, qui fait le plus de bien, qui inspire l’audace, capable de rendre l’homme vertueux et heureux, et l’Éros populaire, qui n’aspire qu’à la jouissance ; pourvu qu’il y parvienne, peu importe le ou les moyens.

 

muse

(Soupirs)
(Tremblements)
(Sueur)

Souhaiter interpréter la muse qui hisse l’homme au monde de l’esprit et de la beauté. Créer l’anamnèse, échapper à la fuite du temps dans un ici monolithique, inébranlable. Un roc de sucs où se dépose une muse (hic) permettant d’accéder à l’harmonie. Festin gargantuesque. Orgie de pensées. Musique, mais est-ce trop ? On vous attend au Cabaret érotique du Loup de Cambronne !

 

cabareterotique

 

 

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept25

Pimp mon char électrique

par Busque   L’avez-vous vue passer, la voiture blanche remplie de dessins tout autour ? ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *