Accueil / Nos sens / La Réflexion / Le bon coté de Keystone XL
Sans titre-8

Le bon coté de Keystone XL

Sans titre-7

Par Marc Dunlay, illustration de Busque

Le politique passe, l’économique demeure. Obama va se retirer, le pipeline va en profiter pour élire un président favorable à sa cause. Il y a trop de gens qui adorent l’or noir changé en bel argent. Ils vont pouvoir instaurer le Festival Country du veau d’or. Certains vont même essayer de changer de l’argent sale en pétrole propre. De véritables alchimistes.

Pendant ce temps, surtout que le prix de l’essence est à son plus bas, la pression diminue à Cacouna. Il y a beaucoup de gens qui adorent les bélugas. Heureusement, car on aurait pu faire de nous de piètres alchimistes prêts à changer trois pistoles en eau sale. Mais voilà, Keystone XL crée un précédent. Car si le pipeline peut passer par le Montana, pourquoi ne passerait-il pas par le Maine? De toute façon, passer par Cacouna pour se rendre de Montréal jusqu’à l’océan Atlantique constitue un fameux détour. Il n’y a qu’à consulter une carte pour s’en rendre compte.

« Monsieur Harper, n’avez-vous pas d’autres projets pour le Saint-Laurent que celui de le salir? »

TransCanada aurait pu se référer à la sagesse ancestrale des Amérindiens qui, sans avoir aucune notion de géométrie plane, savaient que couper en ligne droite constitue la meilleure solution. Quelle économie d’essence! Vive les bélugas! Grâce aux bélugas, le fleuve l’a échappé belle. Pour cette fois. Le majestueux fleuve Saint- Laurent qui traverse le Canada ancestral. Monsieur Harper, n’avez vous pas d’autres projets pour le Saint-Laurent que celui de le salir?

La Rumeur du Loup, Édition 73, mars 2015

À propos La Rumeur du Loup

Voir aussi

Vox Pox Facebook : À quoi ressemble ma ville du futur?

C’est la question que nous avons posée à quelques amis Facebook de La Rumeur du ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *