Accueil / Nos sens / L'Émotion / La pornographie, bonne ou mauvaise pour le couple?
Sans titre-6

La pornographie, bonne ou mauvaise pour le couple?

Sans titre-7

Par Nadia Desbiens St-Pierre, sexologue 418 292-7077

À notre ère, les sites pornographiques abondent en tous genres et sont accessibles en un simple clic. On ne se le cachera pas, la forte majorité des consommateurs sont des hommes. En fait, l’excitation masculine passe énormément par la vue. Certaines femmes en regardent aussi, mais, le plus souvent, cela se fait en couple et rarement sur une base régulière, bien qu’il existe toujours une exception à la règle.

Le sujet de la pornographie soulève bien des questions, par exemple, si elle est néfaste pour le couple. Quelle place doit-elle occuper? Si je n’aime pas que mon/ma partenaire en regarde, est-ce que cela signifie que je manque d’ouverture d’esprit?

Bien des gens consomment de la pornographie par plaisir occasionnel et n’en sont pas dépendants, tout comme bien des gens boivent de l’alcool sans être alcooliques. En regarder raisonnablement n’est pas mal en soi. Elle n’est pas néfaste pour le couple non plus, dans la mesure où elle demeure un complément à votre vie sexuelle, elle n’affecte pas votre désir envers l’autre et vous permette de vivre une sexualité mutuellement satisfaisante. Que vous en regardiez seul(e) ou ensemble, elle peut vous aider à développer votre imaginaire érotique ainsi qu’à favoriser les rapprochements sexuels au sein de votre couple à condition que ce que vous regardez convienne à tous les deux.

Bien que je croie que la pornographie puisse ajouter du piquant à votre vie sexuelle, en tant que sexologue, je dois vous informer qu’elle peut devenir néfaste pour votre couple lorsqu’elle est consommée de manière excessive :

• Elle peut donner une fausse image de ce qu’est la sexualité et la banaliser puisque les personnes virtuelles sont toujours consentantes, l’homme est infatigable et ultra performant tandis que la femme est excitée dès la première caresse, prend plaisir à toutes les pratiques sexuelles quelles qu’elles soient et atteint l’orgasme à la vitesse de l’éclair.

« Par exemple, plusieurs femmes n’approuvent pas que leur conjoint en regarde, souvent parce qu’elles ne savent pas trop comment réagir. »

• Il faut veiller à ce qu’elle n’entrave pas votre vie amoureuse et sexuelle. En fait, certaines personnes vont aimer mieux cela que faire des avances à leur partenaire et risquer d’être rejeté. Ce qui peut faire en sorte de vous éloigner sexuellement de l’autre.

• À l’extrême, elle peut entraîner une dépendance. C’est le cas si vous ressentez un besoin vital d’en consommer tous les jours et sur une longue période, non pas par plaisir, mais par nécessité; vous ressentez de la frustration lorsque vous ne pouvez en consommer, vous êtes prêt à mentir pour parvenir à votre fin; vous vous isolez de votre partenaire, de votre famille, etc.

Pour quantité de gens, la pornographie s’avère excitante, mais peut aussi provoquer gêne et malaise face à certains contenus et images. Par exemple, plusieurs femmes n’approuvent pas que leur conjoint en regarde, souvent parce qu’elles ne savent pas trop comment réagir.

Demandez-vous d’abord quelle est votre opinion à propos de la pornographie et ce que vous acceptez et n’acceptez pas. Accepteriezvous, par exemple, qu’il en regarde, mais de manière moins fréquente? À moins que, peu importe la fréquence, vous soyez opposé(e) aux images et messages qui y sont véhiculés? Rien ne sert de sermonner, essayez plutôt d’exprimer votre point de vue et d’être à l’écoute du sien.

Pour d’autres, ce qui dérange n’est pas l’aspect pornographique en soi, mais bien le côté caché de la consommation. Si vous vous cachez pour le faire, est-ce parce que vous vous sentez coupable d’en consommer? Estce parce que vous ne voulez pas déplaire à votre partenaire et évitez les conflits? Dans tous les cas, la communication est de mise! Ce qui importe est de jouer franc-jeu afin que chacun se sente respecté malgré les opinionsdivergentes.

Gardez en tête que la pornographie ne doit pas être l’ennemie du couple.

Si vous souhaitez en regarder en couple, choisissez des contenus qui vous plaisent à tous les deux et visionnez-les ensemble.

Si vous préférez en regarder seul, ne mentez pas à votre partenaire.

Rappelez-vous que la sexualité doit être une source de plaisir et non une source de conflits! Si, pour vous, la communication à ce sujet s’avère difficile, la pornographie affecte votre vie amoureuse et sexuelle ou si vous avez quelconques questionnements, une consultation sexologique pourrait vous aider à y voir plus clair. La pornographie, bonne ou mauvaise pour le couple? Par Nadia Desbiens St-Pierre, sexologue 418 292-7077

La Rumeur du Loup, édition 72 Janvier – février 2015

À propos La Rumeur du Loup

Voir aussi

sept25

Pimp mon char électrique

par Busque   L’avez-vous vue passer, la voiture blanche remplie de dessins tout autour ? ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *