Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/rumeurduloup/public_html/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2397
La douleur chronique : prévenir, adapter et guérir – la Rumeur du Loup
Accueil / Nos sens / La Réflexion / La douleur chronique : prévenir, adapter et guérir
physio

La douleur chronique : prévenir, adapter et guérir

annieclairedunnigan

par Annie-Claire Dunnigan, kinésiologue et kinésithérapeute B.Sc. D.E.S.S, photos de Busque

 

Vous arrive-t-il parfois de ressentir des douleurs physiques et de n’avoir aucune idée QUI aller voir ?

 

Vous pouvez effectivement faire appel à un vaste éventail de professionnels de la santé spécialisés dans le traitement paramédical : chiropraticien, ostéopathe, physiothérapeute, ergothérapeute, acuponcteur, massothérapeute, kinésiologue-kinésithérapeute. Ce dernier vous est moins familier ? C’est normal. Cette profession est récente, en plein essor, et elle mérite d’être connue. Le kinésiologue-kinésithérapeute est un professionnel de la santé issu d’une formation universitaire de 5 ans qui se donne exclusivement à l’Université de Sherbrooke. C’est un spécialiste du mouvement qui agit en prévention, en entrainement et en traitement dans le but d’améliorer votre qualité de vie. Le traitement vise à rétablir l’équilibre musculosquelettique afin d’améliorer la posture et d’exécuter les tâches quotidiennes de façon fluide et sans inconfort. Cette approche permet ainsi de traiter les douleurs chroniques ou d’éviter leur déclenchement (entorse, tendinopathie, bursite, lombalgie, névralgie, sciatalgie, céphalée, etc.).

 

« Vous pouvez adapter et personnaliser vos activités. Soyez créatifs ! »

 

La douleur chronique

« On parle de douleur chronique lorsque la douleur est ressentie depuis plus de trois mois ou lorsqu’il y a eu plus de trois récidives. Certaines douleurs chroniques peuvent être la conséquence d’une blessure ou d’un accident, tandis que d’autres s’installent progressivement, comme c’est souvent le cas pour les douleurs au dos, à l’épaule et au coude. »

 

Prévenir

Prévenir, c’est agir positivement en regard des facteurs que nous contrôlons. Il y a de nombreuses façons de prévenir l’apparition de douleurs chroniques, mais je m’arrêterai spécifiquement sur celles qui ont trait à l’activité physique. Les dernières recommandations de la Société canadienne de physiologie de l’exercice stipulent que « pour en retirer des bienfaits, les adultes âgés de 18 à 64 ans devraient faire chaque semaine au moins 150 minutes d’activité physique aérobie d’intensité modérée à élevée divisées en séances d’au moins 10 minutes ». Cela correspond à environ 20 minutes par jour. Mais ce n’est pas la seule recommandation : « Il est aussi bénéfique d’intégrer des activités pour renforcer les muscles et les os, et faisant appel aux groupes musculaires importants au moins deux jours par semaine. » Finalement, il est dit que de « s’adonner à encore plus d’activités physiques entraine plus de bienfaits pour la santé. » Pour atteindre ces recommandations en toute sécurité, il est important de commencer progressivement, de dépasser votre zone de confort tout en respectant vos limites, de vous échauffer avant une séance d’activité sans oublier de terminer par un retour progressif au calme. En tout temps, respectez les indications de votre médecin. Malgré le fait que les exercices d’assouplissement (étirements) ne se trouvent pas dans les recommandations officielles de la SCPE, il est, pour la plupart des gens, très bénéfique de les effectuer. Vos articulations ont besoin de bouger dans toute leur amplitude fonctionnelle pour conserver vos tissus en bonne santé, prévenir les déséquilibres musculaires et les compensations qui entraineraient éventuellement des blessures.

 

physio

 

Adapter

Peut-être vivez-vous déjà avec certaines contraintes qui limitent vos mouvements et peut-être que la seule idée de faire de l’exercice vous décourage. Attendez. Vous pouvez adapter et personnaliser vos activités. Soyez créatifs ! Par exemple, le yoga est une pratique très populaire actuellement et c’est heureusement une « mode » très saine ! Certaines personnes ont cependant de la difficulté à s’adonner au traditionnel yoga au sol en raison de douleurs aux épaules ou d’une incapacité à stabiliser le dos. Le yoga effectué à l’aide d’une chaise est une formidable alternative. L’élévation des mains par rapport aux pieds fait en sorte qu’une moins grande charge est exercée au niveau des épaules et du dos. Souvenez-vous qu’il n’y a pas de trop petit effort.

 

Guérir

Lorsque vous ressentez de la douleur ou de l’inconfort, n’attendez pas… Plus une douleur est installée depuis longtemps, plus la récupération est longue. Autant en traitement qu’en entrainement, ne confiez pas votre corps et votre santé à n’importe qui ; il existe de nombreux thérapeutes formés pour vous aider et ils peuvent même travailler conjointement. Maintenant que vous avez des outils pour prévenir la douleur chronique, pour adapter vos activités et pour vous guérir, je vous dis : n’acceptez pas la douleur comme une fatalité, vous méritez d’être biens et actifs.

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

nov04

C’est quoi le Rainbow déjà?

par Rainbow Submarine, illustration par Frédérique Dubé-Hébert   On n’est pas une entreprise ni un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *