Accueil / Nos sens / Le Goût / La Bette à Cath ou quand la bouffe c’est ta vie !
betteacath02

La Bette à Cath ou quand la bouffe c’est ta vie !

par Marie-Amélie Dubé, photos par Busque

 

Connaissez-vous bien des entrepreneurs qui viennent jusque chez vous pour vous livrer leurs produits, et ce, en moins de 24 h ? J’en ai découvert toute une dernièrement ! Son nom : Catherine Fortin-Dubé (aucun lien de parenté, en passant) ! Elle est la créatrice alimentaire de La Bette à Cath, un comptoir alimentaire végétal et santé, situé au presbytère de Notre-Dame-du Portage depuis juin. Véritable petit bout de femme énergique, souriante et pas mal débrouillarde ; laissez-moi vous la raconter !

 

La nage synchronisée arrivant tôt dans sa vie, les questionnements sur l’impact de la nourriture sur son organisme ont rapidement fait partie du quotidien de la jeune femme. Pas surprenant d’apprendre qu’elle a fait des études en techniques de diététique, puis en Food Science à l’Université McGill. La chimie des aliments, les combinaisons alimentaires et la santé, c’est ce qui la passionne. Aujourd’hui végane (Le végétalisme est un mode de vie consistant à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation. L’adoption de ce mode de vie découle généralement d’une idéologie qui propose une redéfinition normative de ce que devraient être les relations entre les humains et les animaux), elle souhaite soutenir la population dans le développement de saines habitudes alimentaires. « Je veux faire découvrir des concepts alimentaires différents aux gens d’ici et, surtout, les aider à se désensibiliser au sucre et au sel. Je veux leur montrer à apprécier les saveurs et les textures de la nature tout en bénéficiant des bienfaits des aliments sains sur notre corps. » « Cuisiner un repas végétalien n’est pas plus compliqué que cuisiner un repas carnivore (L’alimentation végétalienne ne coûte pas plus cher que l’alimentation carnivore. « Oui, un Vitamix, c’est dispendieux, mais un barbecue ? Ce n’est pas cher ? » Le barbecue n’est utilisé que quelques mois par année, alors que le Vitamix l’est durant toute l’année !). C’est un réflexe, nos parents et nos grands-parents cuisinaient de la viande. Nos recettes, nos valeurs sures, sont des recettes carnivores. Quand on est pressé, on n’a pas envie de se demander comment cuisiner. C’est un peu pour ça que j’avais envie de monter une offre. Pour donner de l’inspiration. Pour montrer aux gens que ça peut être super bon. Pour prouver que les recettes peuvent être très simples et avec des ingrédients que l’on a (pain, tortillas et farine de grains entiers; sirop d’érable; plein d’épices; végépâté humus; tofu; tempeh; lait d’amande; lait de soya; noix; fruits et légumes locaux qui sont plus écologiques et bons pour l’économie locale), que l’on connait, simplement apprêtés différemment. »

« Je veux que la saine alimentation principalement basée sur des aliments sains, locaux, entiers et de source végétale, soit accessible, tant par les notions de nutrition que par le partage de techniques et de recettes. »

 

betteacath

 

« J’aime La Bette à Cath et Espace Vita pour leur offre de nourriture fraîche et santé. Recettes simples, mariant les différentes saveurs des ingrédients. C’est goûteux et c’est bon. Enfin une offre en toute simplicité de collations, de repas rapides dans la région qui n’est pas basée sur la bouffe typique. Oui, il y a d’autres options que les patates frites et le sandwich… » — Christine

 

C’est donc après 4 à 5 ans de mûrissement de son projet, tout en suivant la scène des restos rapides et santé montréalais tels que Copper Branch, La Panthère Verte, Aux Vivres et Juice Generation à New York; les cuisines pop-up, cantines et food truck qu’elle décide de se lancer. « A dream come true », comme elle dit ! Donc, du mercredi au dimanche, de 9 h 30 à 18 h, La Bette à Cath nous ravit les papilles avec ses bols zen, ses smoothies, ses muffins, cafés et sucettes glacées. Elle nous rend visite les samedis au Marché public de Rivière-du-Loup et offre un service de traiteur sur commande également. Personnellement, mes papilles n’en veulent plus que pour les bouchées de tempeh et le beurre végé (sauce tahini, tamari, huile de sésame et levure alimentaire). Puis, si vous passez par là le matin, les muffins sont divins !

 

betteacath02

 

Pour les prochains mois :
Des ateliers de transformation alimentaire à la maison pour réapprendre à utiliser les aliments/ingrédients sains, de base, pour en faire des aliments riches et savoureux sont à venir. Par exemple, des ateliers de fabrication de kombucha, de lait de noix, de fauxmage de noix; des ateliers de conserve pour pouvoir manger local plus longtemps à travers l’année, et d’autres qui seront bientôt annoncés, seront donnés à l’automne. En résumé, on va chez La Bette à Cath pour le sourire, pour la vue sur le fleuve, pour le café, pour faire le plein de recettes avec des aliments super frais de producteurs locaux, pour l’accès à la verrière, pour s’assoir tranquillement au bord du fleuve en mangeant, pour les jus fraichement pressés, pour les collations glacées et pour prendre soin de sa santé !

 

« J’aime aller à La Bette, car je suis curieuse de tout ce qui est nouveau. Les explications de Catherine m’amènent à toujours vouloir essayer de nouvelles choses. Je suis donc devenue “végé curieuse“. » — Anonyme

 

 

 

 

 

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

aout06

Rimouski au rythme de la mer et du jazz à la fête du travail

par l’équipe du Festi Jazz Du 29 aout au 3 septembre, ce seront pas moins ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *