Accueil / Nos sens / L'Émotion / Hommage a Gilles Gaudreau, maitre apiculteur
apiculteur

Hommage a Gilles Gaudreau, maitre apiculteur

francoisdorais

par François Dorais, photo de Patric Nadeau

 

Avez-vous déjà eu la chance d’être employé par une personne qui :
• Vous a accordé sa confiance avant même de vous connaitre ;
• Vous a impressionné par sa générosité, et ce, à plus d’une reprise ;
• Ne s’est jamais énervé en votre présence, malgré des situations frustrantes ?

 

 

Si oui, avez-vous déjà remercié cette personne d’être aussi exceptionnelle ? C’est ce que je suis en train de faire pour l’homme avec qui je travaille depuis deux étés. Je ne dis pas « pour » qui je travaille parce que j’ai vraiment l’impression d’être davantage un partenaire qu’un employé. Il m’a d’ailleurs un jour dit qu’il est, lui aussi, un simple serviteur des abeilles : « La tâche la plus importante d’un apiculteur est de tout faire pour qu’elles soient heureuses : offrir du nectar et du pollen de la meilleure qualité possible, garder le matériel impeccable, toujours demeurer calme en leur présence, conserver une planète en santé… leur parler même ! » Oui ! Oui ! Vous devriez l’entendre les saluer lorsque nous arrivons à un rucher ou les remercier lorsque nous récoltons le miel ! Une véritable histoire d’amour qui dure depuis plus de 25 ans.

 

Un dévouement chevaleresque

Lorsque nous procédons à l’extraction du miel des rayons à l’aide de la centrifugeuse, des dizaines d’abeilles se retrouvent coincées dans la miellerie. Au lieu de choisir la méthode rapide pour maximiser la rentabilité en s’en débarrassant à l’aide d’un aspirateur industriel, Gilles prend le temps de les mettre dans une boite pour ensuite les déposer près d’une ruche saine à l’extérieur. La première fois que je l’ai imité et que j’ai vu ces petites fées sucrées se remettre à bourdonner joyeusement au soleil en allant retrouver leurs amies, des larmes d’émerveillement se sont mises à couler sur mes joues…

 

apiculteur

 

Une grandiose générosité

Gilles ne fait pas que s’occuper des abeilles ; il sait également être à l’écoute de ses collaborateurs. Par exemple, il sait que de minimiser mes déplacements en voiture me tient beaucoup à coeur. Ainsi, il a mis un espace à ma disposition afin que je puisse faire du camping tout l’été près de la miellerie. Quelle chance de s’éveiller au lever du soleil avec le chant des oiseaux, de n’avoir que quelques bosquets d’arbres à travers lesquels gambader le matin pour me rendre au travail, de recevoir la visite des petites souris, des écureuils et des lièvres, d’écouter l’extraordinaire musique que fait le bruissement du vent dans les feuilles des arbres, de s’endormir à la belle étoile avec le doux clignotement des lucioles… Le puissant taux vibratoire qui se trouve en ce lieu sacré m’a permis d’atteindre une paix intérieure jusqu’ici encore inégalée, non seulement dans le cadre d’un travail, mais aussi de ma vie personnelle.

 

« Il m’a d’ailleurs un jour dit qu’il est, lui aussi, un simple serviteur des abeilles »

 

Les blagues au lieu du stress

Bref, l’apiculture avec un homme aussi extraordinaire, c’est des dizaines de produits délicieusement bénéfiques, des centaines d’heures de tâches diversifiées, des milliers de kilomètres de route de campagne, mais aussi des millions de guerrières redoutables prêtes à donner leur vie pour protéger leur butin ! À propos, Gilles m’en a sorti une bonne l’autre soir : « Quoi ? Tu n’as pas encore repéré la reine de cette ruche ? Hum… la noirceur tombe et nous devons partir. Apporte la ruche et tu continueras de la chercher dans ta tente ! » Ou encore, cet énoncé tout à fait loufoque et inattendu qu’il m’a lancé en fin de journée au tournant d’un chemin de terre : « Il me semble que ce serait beau de voir une licorne tout illuminée descendre du ciel, n’est-ce pas… ? » Gilles, toi qui ne comptes pas ton temps pour cette entreprise qui te tient tant à coeur, merci mille fois de me permettre d’évoluer dans un milieu aussi magique et fantastique !

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept25

Pimp mon char électrique

par Busque   L’avez-vous vue passer, la voiture blanche remplie de dessins tout autour ? ...

2 commentaires

  1. Félicitations pour le très beau texte !!! La simplicité de la vie à la campagne est un merveilleux rêve !!!

  2. Félicitations Gilles pour cette hommage bien rendu…Lisette Belzile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *