Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/rumeurduloup/public_html/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2397
Femmes au coeur des mouvements sociaux – la Rumeur du Loup
Accueil / Nos sens / La Réflexion / Femmes au coeur des mouvements sociaux
oct07

Femmes au coeur des mouvements sociaux

amelibeaulieu

par Améli Beaulieu, Centre-Femmes du Grand-Portage

 

Depuis les débuts du mouvement communautaire, les femmes sont partie prenante et se sont investies dans ce mouvement. Que ce soit par leur implication bénévole, leur engagement dans les luttes pour les changements sociaux ou comme travailleuses, nous retrouvons un grand nombre de femmes qui travaillent à l’amélioration des conditions de vie. Dans les années 1960 et avant, on retrouvait surtout des organismes d’entraide. Ces organismes étaient non financés par les gouvernements et existaient grâce aux bénévoles qui s’investissaient dans les causes qui leur tenaient à coeur. C’est d’ailleurs au milieu des années 1960 que deux organisations féministes, encore actives aujourd’hui, ont vu le jour : l’AFÉAS (Association féminine d’éducation et d’action sociale) et la FFQ (Fédération des femmes du Québec).

 

oct07

 

L’AFÉAS fut d’abord mise sur pied pour permettre aux Québécoises de porter leur voix au parlement. Elle pratique un féminisme social égalitaire qui vise l’obtention d’une identité propre, d’un statut égal, d’une liberté de choix et d’une autonomie pour les femmes, en rupture avec les inégalités persistantes dans notre société (source : www.afeas.qc.ca). La FFQ, quant à elle, fut fondée en 1966 et avait comme revendications de base la création de garderies, la parité du salaire, l’abolition des termes « ménagère » et « mère nécessiteuse » (source : www.ffq.qc.ca). C’est grâce au travail acharné de telles organisations que les femmes ont pu, au cours des années, connaître des avancées en matière d’égalité.

 

« Les femmes prennenet une place importante dans les mouvements sociaux »

 

La FFQ fut également l’instigatrice d’un mouvement de mobilisation mondial pour les droits des femmes : la Marche mondiale des Femmes pour laquelle 150 pays se sont mobilisés pour la dernière action de 2015. Il est donc clair que depuis longtemps les femmes se mobilisent pour l’évolution de leur communauté et nous pouvons être très fières d’avoir ouvert la voie à un tel mouvement planétaire ! En plus d’être très actives dans les luttes pour les droits des femmes, beaucoup de femmes ont comme travail d’aider les autres. En effet, avec la venue des CLSC qui ont vu le jour dans les années 1970 et des organismes communautaires tels que nous les connaissons aujourd’hui qui sont apparus au début des années 1980, le gouvernement s’engage dans l’aide aux plus démunis en finançant ce type d’organisation. C’est aussi à cette même période que le mouvement des femmes se diversifie, qu’il intensifie ses actions et que des regroupements sont constitués. Aujourd’hui encore, les femmes prennent une place importante dans les mouvements sociaux et organismes communautaires, car elles représentent la majorité des personnes qui y travaillent.

 

 

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

nov04

C’est quoi le Rainbow déjà?

par Rainbow Submarine, illustration par Frédérique Dubé-Hébert   On n’est pas une entreprise ni un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *