Accueil / Nos sens / La Réflexion / Ensemble, nous sommes le Québec
fev06

Ensemble, nous sommes le Québec

fev03fev04

Stéphanie Jeanne Bouchard et Nathalie Laforest | Agentes de développement à l’immigration – Centre local de développement, région de Rivière-du-Loup

Photo Stéphanie Jeanne Bouchard | Image Charlem Lepeintre

 

 

L’immigration : L’accueil en région

 

Qu’est-ce que ça implique ?
« Les sociétés diversifiées qui ne se préoccupent pas d’inclusion voient s’établir des dynamiques de marginalisation, de discrimination, de racisme et de repli identitaire, qui constituent des terreaux fertiles à la montée des tensions sociales. » L’inclusion ne fait pas abstraction de la différence… Là où l’intégration exige une adaptation à sens unique de la personne envers sa nouvelle terre d’adoption, l’inclusion implique que l’environnement d’accueil fasse également un effort d’adaptation et d’ouverture pour favoriser l’accueil des personnes concernées… Et surtout, d’en faire émerger et rayonner toute la richesse et la diversité : une responsabilité partagée !

L’attractivité, qu’est-ce que c’est ?
C’est la capacité du territoire à rayonner au-delà de ses frontières, au régional comme au national, et à attirer sur place, d’une manière temporaire ou permanente, des personnes et des capitaux, en assumant un leadership innovant et des modèles inspirants.

L’attractivité, c’est rendre ou maintenir le territoire attractif : c’est-à-dire offrir un bon maillage des services à la population, des commerces de proximité adaptés aux modes de vie, des activités économiques et culturelles… Bref, c’est d’assurer une relative qualité de vie… Cette dimension appartient à la collectivité dans une responsabilité individuelle et/ou organisationnelle.

L’attractivité, c’est avoir des dispositifs d’accueil efficients : la région de Rivière-du-Loup est desservie actuellement en ce qui concerne l’accueil de migrants et d’immigrants par des ressources concertées du milieu, cela afin de favoriser des trajectoires d’accueil personnalisées qui se distinguent tant par des services à l’individu, aux organismes et aux établissements que par des services spécifiques aux entreprises.

 

L’attractivité

C’est aussi trois facteurs importants qui permettent d’illustrer les enjeux de l’attractivité des territoires :
– l’intérêt porté à la question par des acteurs du milieu tant publics que privés ;
– la cohérence et la concertation des actions portées à ces problématiques par les acteurs du milieu ;
– l’importance des montants injectés, par exemple par les programmes incitatifs…

 

fev05

 

« L’immigration est une richesse dans nos régions. Elle peut contribuer à stimuler et à dynamiser l’économie. »

L’accueil… ça inclut la communication ! La communication, du verbal au non verbal… À travers des gestes concrets, vous pouvez retenir qu’il y a : Vous –> l’autre –> la relation entre vous et l’autre –> potentiellement des obstacles… ou la richesse de la compréhension mutuelle !

 

Vous : 

Plus vous vous connaissez et connaissez votre culture, plus vous aurez de la facilité à agir et à communiquer avec l’autre. Cette connaissance de soi apporte la confiance et contribue à diminuer ce sentiment de peur de perdre son identité culturelle en tant qu’individu, en tant que gestionnaire, éducateur, membre d’une communauté et d’une société.

L’autre :

Évidemment, la communication interculturelle implique que deux personnes, deux « entités culturelles », se rencontrent. Dans cette dynamique, il est important de distinguer ce qui vous appartient de ce qui appartient à l’autre, bien que ce ne soit pas toujours facile. Certaines caractéristiques peuvent être reliées à la nature interculturelle de l’autre ou à sa personnalité propre.

 

Des obstacles et des conflits potentiels :
L’égalité homme-femme, la religion, la langue, la politique, l’autorité et l’éducation des enfants sont des sujets délicats desquels peuvent émerger des conflits. Vous avez certainement constaté que même la signification d’un mot est parfois différente. Valider votre compréhension de sens donné aux mots utilisés avec l’autre est une composante critique et incontournable dans la communication interculturelle.

 

fev02

 

Chaque jour, vous êtes suspectible de vivre des situations où les différences culturelles peuvent être mal perçues, mal comprises, mal interprétées. Développez une relation de confiance qui passe entre autres par une communication fluide. Une fois cette connaissance de l’autre établie, la confiance mutuelle installée, les conflits potentiels peuvent être désamorcés rapidement.

 

L’établissement en région
La régionalisation de l’immigration, ça veut dire…?
De faire rayonner les régions comme possibles territoires d’établissement auprès de gens issus de processus d’immigration.

Statistique Canada répertorie, en 2016, 355 personnes immigrantes sur le territoire de la MRC de la région de Rivière-du-Loup, ce qui représente 1,8 % de la population de la région. Le pourcentage de réponse étant assez bas pour ce profil démographique, on peut présumer un pourcentage somme toute passablement plus élevé… En ce sens, des données révèlent que depuis 2006, près de 600 personnes nouvellement établies dans la région ont utilisé les services du volet immigration du CLDRDL, soit pour l’accueil, l’établissement ou l’intégration à leur nouveau milieu. Des gens de plus de 40 nationalités ont trouvé une terre d’accueil et d’espoir d’une meilleure qualité de vie sur le territoire de Rivière-du-Loup. Pour 2017 seulement, on peut ajouter à ce nombre plus d’une centaine d’étudiants internationaux. Le marché de l’emploi et l’entrepreneuriat Il est important de comprendre à quel point la venue d’immigrants et leur établissement dans la région peuvent contribuer au développement, au dynamisme et à l’essor de notre société.

 

« Ton Christ est juif
Ta voiture est japonaise
Ton couscous est algérien
Ta démocratie est grecque
Ton café est brésilien
Ton chianti est italien
Et tu reproches à ton
voisin d’être un étranger » – Ton Christ est juif, Julos Beaucarne

 

À cet égard, le rôle des employeurs est primordial, car ce sont eux qui peuvent concrétiser l’intégration au marché du travail des personnes immigrantes.
L’immigration est une richesse dans nos régions. Elle peut contribuer à stimuler et à dynamiser l’économie, retarder le déclin de la population en âge de travailler, combler des besoins en main-d’oeuvre et élargir l’expertise québécoise. L’immigration est l’une des solutions possibles pour l’avenir de nos régions, c’est à nous, collectivement, de saisir l’occasion et de nous ouvrir à la richesse de la diversité culturelle. Pour les employeurs, pourvoir un poste par une personne issue d’un pays étranger, et bien l’accueillir, c’est accéder à une ressource qui amène beaucoup de potentiel positif, et pour l’entreprise, et pour le milieu. Mentionnons entre autres :

La diminution
– de poursuites pour discrimination au travail ;
– de problèmes de communication et de conflits ;
– du taux de roulement ;
– de l’absentéisme global.

L’augmentation
– de la satisfaction au travail ;
– de la participation de tous les travailleurs ;
– de la solidarité d’équipe ;
– du rendement ;
– de l’efficacité ;
– de la rentabilité ;
– de la santé globale de l’entreprise !

 

fev06

 

Il y a aussi les personnes issues de l’immigration qui deviennent entrepreneurs et dynamisent la région par leurs projets et actions ! En ce mois de l’histoire des Noirs, nous tenons à faire un petit clin d’oeil à M. Papa Noël Sow et à souligner son apport significatif à notre collectivité. En décembre dernier, il a, entre autres, fièrement ouvert sa boutique africaine qui permet à la population de voyager par tous ses sens… sans payer le billet d’avion.

 

« Croyez-vous qu’il soit possible d’inventer un monde où il n’y aurait plus d’étranger » – L’étranger, Pauline Julien

 

Le CLD offre divers services en immigration visant à accompagner les ressources du milieu, les entreprises et les nouveaux arrivants issus de l’immigration. Les mandats initiaux sont la sensibilisation, l’attraction, la promotion du milieu de vie, les services d’accueil et d’établissement, et s’ajoutent à ceux-ci le souci du développement et de la diversité de la MRC.

 

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

aout15

La légalisation : Prévention et éducation

texte Maude Roy-Chabot | Agente de planification, programmation, recherche-concertation | Direction du programme santé mentale ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *