doula

Doula

elizabethboucher

Par Elisabeth Boucher (elisabethdoula@gmail.com)

 

J’adore ce mot.
Deux petites syllabes qui proviennent du grec et qui sont reconnues dans plusieurs langues. Heureusement, car son travail dépasse les limites du langage, des mots, des ethnies et même des espèces.

 

La doula est généralement une femme qui en supporte une autre pendant qu’elle donne la vie. Son rôle n’a rien de médical; sa présence réconfortante auprès du couple permet de créer et de conserver une atmosphère intime et propice à la naissance de leur bébé. En français, on utilise le terme accompagnante à la naissance, mais le rôle de la doula ne se limite pas à une présence à l’accouchement. En effet, elle prépare le couple dans les semaines précédant la naissance. Elle informe, respecte, guide, rassure… La doula poursuit son rôle même après la naissance du bébé. Son support s’ajuste en fonction des besoins de la mère, du bébé et de la famille : conseils dans les soins au nouveau-né, support émotionnel, aide à l’allaitement, réconfort… Depuis toujours, elles existent, ces femmes, ces voisines, ces mères d’expérience qui accompagnent celles qui accouchent. Aujourd’hui, dans une société individualiste où la naissance est un acte très médicalisé, elles sont peu connues, mais toujours actives. Différentes associations existent et sont reconnues au Québec et ailleurs pour donner la formation et créer un réseau d’entraide et de relève. Depuis toujours, les femmes possèdent en elles la force de mettre au monde leur bébé; leur corps est entièrement conçu pour le faire.

 

« Aujourd’hui, dans une société individualiste où la naissance est un acte très médicalisé, elles sont peu connues, mais toujours actives. »

 

Ce qui a changé, c’est l’environnement autour de ces femmes : il a affecté non pas ce qui se passe dans leur corps, mais bien ce qui se passe dans leur tête. Or, l’accouchement se vit dans le ventre, dans le coeur, et nécessite un véritable lâcher-prise de ce qui se trouve dans la tête et une confiance inébranlable en la nature, en quelque chose qui est plus grand et plus fort que chaque individu. Contrôle, force, puissance, espoir, confiance : voilà des mots qui me viennent en tête quand je pense à la naissance et auxquels chaque femme devrait être sensibilisée avant d’accoucher. Cette vision de l’accouchement m’a été révélée par l’équipe de sages-femmes que j’ai côtoyées lors de mes deux grossesses. Accoucher naturellement m’a permis de me rapprocher de ma propre mère, de mes grands-mères et de toutes les mères, humaines ou animales. Cet acte, fort et puissant, nous unit tous et transcende les cultures et les époques. Doula… En français, on pourrait croire qu’il s’agit de deux mots : Doux, là… Il faut les traiter avec douceur et amour, ces femmes qui accouchent, qui donnent la vie… Et ça, c’est le rôle de la doula. C’est mon rôle.

 

doula

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept23

La bibliothèque comme je l’aime

par Sylvie Michaud   Qui connaît Marcia Pilote sait que j’ai emprunté le titre de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *