Warning: trim() expects parameter 1 to be string, array given in /home/rumeurduloup/public_html/wp-content/plugins/the-events-calendar/src/Tribe/Main.php on line 2397
Au revoir chrysalide – la Rumeur du Loup
Accueil / Nos sens / L'Ouïe / Au revoir chrysalide
mariliebilodeau

Au revoir chrysalide

gabriellerousseau

par Gabrielle Rousseau, photos de Marc Lepage

 

Chrysalide, n. f. Nymphe qui vit généralement dans un cocon, dans un état transitoire entre le stade de la chenille et celui du papillon.

 

 

Le cocon s’active, l’enveloppe se fissure, des ailes cherchent à s’étendre à l’infini. C’est la fin d’une gestation fructueuse. Marilie Bilodeau, nymphe pistoloise, espère ce moment depuis longtemps. Enfin, la manifestation d’un plein épanouissement ; le lancement de son premier minialbum, La demoiselle aux papillons.

 

Prendre son essor

Voici un premier album « marilien » incluant six « bilochansons » originales, comme s’amuserait à le décrire l’auteure compositrice-interprète. Des néologismes qui collent parfaitement à ses oeuvres, celles-ci extirpées exclusivement de la boule d’émotions logée dans sa poitrine, du fol imaginaire qui l’avive ; toutes teintées de son humour vif ou de sa sensibilité désarçonnante. La sélection de pièces comprend la candide « L’homme de ma vie », la cinglante « Le poulailler », la tendre « Dis-moi quand sonnera ton hiver » ; des morceaux que ses dévoués admirateurs reconnaitront avec bonheur.

 

« Parce que Marilie Bilodeau, c’est la réincarnation de la France des années 1950, un concentré des Brassens, Aznavour, Barbara et Brel dans un p’tit bout de femme au charme indéniable, à l’exubérance assumée. »

 

mariliebilodeau

 

Mais pour l’occasion, ils revêtiront leurs plus beaux atours ; habillés par l’esprit créateur du réalisateur rimouskois Antoine Létourneau-Berger (Talfast, L’oeil et le monocle) grâce à de brillantes étoffes musicales bonifiant l’univers unique de Marilie. Le résultat ? Une plume habile, des mélodies inventives et une voix maitrisée, vêtues des habits du dimanche d’une facture orchestrale aux accents d’Europe de l’Est, de big bang des années 1930 et de chansons françaises. Parce que Marilie Bilodeau, c’est la réincarnation de la France des années 1950, un concentré des Brassens, Aznavour, Barbara et Brel dans un p’tit bout de femme au charme indéniable, à l’exubérance assumée. Pour créer, elle s’inspire de ses aléas toujours colorés, de ses propres histoires pas possibles, de ses moments de tempête pour d’abord pondre un texte tantôt humoristique, tantôt posé, tantôt « autodérisoire » ; par la suite, elle l’enrobe d’une trame librement pianotée ou gratouillée au ukulélé. Après avoir trimbalé ses parcelles de vie sur les scènes de campagne jusqu’à la métropole, les voilà enfin gravées sur disque. Cet opus, La demoiselle aux papillons, est un produit 100 % baslaurentien. Marilie y a ellemême posé ses meubles il y a deux ans, de retour dans le Trois-Pistoles où elle n’était autrefois que chenille, aujourd’hui déterminée à y vivre de ses pratiques artistiques tout en mettant à contribution de fortes personnalités créatrices de notre belle région. Outre le génie multiinstrumentiste de Létourneau-Berger, Marilie s’est entourée de sa complice Emmanuella Razgui-Alain au violoncelle et à la contrebasse, de Raphaël Arsenault au violon et de Pierre-Alexandre Bergeron au trombone.

 

mariliebilodeau02

 

Des papillons au ventre

Non sans fébrilité, le minialbum sera dévoilé le mardi 4 octobre en formule 5 à 7 à la Forge à Bérubé de Trois-Pistoles, dans le cadre du Rendez-vous des Grandes Gueules. Au programme : des amusegueules, une prestation musicale full band, la présence d’une artiste vraie et sans prétention, et aussi quelques fantaisies. Gens de Montréal, la date et le lieu demeurent à confirmer, mais Marilie prévoit également un lancement dans la grande ville la semaine suivante. Soyez aux aguets. Afin de financer ce double lancement, Marilie mène présentement une campagne de financement sur le site Indiegogo. Vous pouvez donc vous procurer son album en prévente ainsi qu’une sélection d’aquarelles peintes par l’artiste spécialement pour l’évènement. Vous choisissez votre combinaison de produits que vous décidez ensuite de recevoir par la poste ou que vous récupèrerez vous-même à l’un des lancements. Donc, nous avons tous rendez-vous avec la délicieuse Marilie Bilodeau. Soit à la Forge à Bérubé, pour assister à la consécration d’une artiste accomplie, en pleine possession de ses moyens, grande propagatrice d’une fraicheur musicale inimitable. Soit sur le site d’Indiegogo, pour donner un souffle d’encouragement mérité, de quelques précieux dollars donnés au profit d’une carrière prometteuse (https://www.indiegogo.com/projects/la-demoiselle-aux-papillons). Soit sur sa page Facebook, pour plonger oreilles premières dans la pure folie « marilienne » le temps d’une chanson, ou deux ou trois… et vous convaincre d’assister à d’autres rendez-vous doux avec Marilie Bilodeau.

À propos Marie-Amélie Dubé

Voir aussi

nov04

C’est quoi le Rainbow déjà?

par Rainbow Submarine, illustration par Frédérique Dubé-Hébert   On n’est pas une entreprise ni un ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *