Accueil / Nos sens / La Vue / 8e Rencontre photographique du Kamouraska sous le signe de la lenteur

8e Rencontre photographique du Kamouraska sous le signe de la lenteur

aurelienguyen   evesimard

par Ève Simard et Thuy Aurélie Nguyen

 

 

Le 17 juin marquera le grand retour de la Rencontre photographique du Kamouraska, sous le thème « Géographies de la lenteur ». Le commissaire Franck Michel, les artistes et auteurs invités ainsi que toute l’équipe du Centre d’art de Kamouraska proposent cette année une invitation à stopper notre course effrénée quotidienne, à ralentir le pas et la pensée pour contempler, comprendre et observer l’expérience de la lenteur. Colloque, expositions en salles et parcours photographique extérieur sont au programme.

 

Les 18 et 19 juin, le colloque Géographies de la lenteur – Traversées, rythmes, points de vue, coordonné et animé par Thuy Aurélie Nguyen, réunira cinq artistes en arts visuels qui exposent dans le cadre de la Rencontre photographique du Kamouraska – Anne-Renée Hotte, Pierre Blache, Bruno Santerre, Steve Leroux et Patrick Beaulieu – , le commissaire de l’évènement, Franck Michel, la conservatrice de l’art contemporain du Musée régional de Rimouski, Ève de Garie-Lamanque, ainsi que l’écrivain-voyageur Jean Désy. La lenteur semble s’inscrire à rebours de la tendance des sociétés contemporaines qui exigent d’aller de plus en plus vite, d’être de plus en plus performants. Pourtant, elle représente une aspiration profonde, presque inatteignable, que beaucoup aimeraient rejoindre, sans toutefois savoir comment faire. Les artistes et théoriciens réunis lors de ce colloque ont fait de la lenteur non seulement un objet d’étude, un axe de recherche, mais aussi presque un art de vivre. Portant un regard attentif et patient sur le monde, ils font l’expérience des paysages, en prenant le temps d’observer le réel et de s’en imprégner. Ce colloque sera donc l’occasion privilégiée de réfléchir ensemble sur la lenteur, dans son lien avec la contemplation, la marche, les variations de rythmes, à la fois comme geste artistique, et peut-être comme acte politique. Le colloque abordera ainsi les rivages de la flânerie, de l’errance, de la déambulation, de l’ailleurs, tout en s’arrêtant sur l’attention et la présence au présent. La programmation complète du colloque comprend des tables rondes ainsi que diverses activités festives et de réseautage qui agrémenteront assurément le weekend – soupers, 5 à 7, tournée des expositions extérieures, etc. Les places étant limitées, il est obligatoire de s’inscrire en remplissant le formulaire prévu à cet effet.

 

Pour s’y inscrire ou connaitre l’horaire complet : http://www.kamouraska.org/wpcontent/uploads/2016/05/rpk_formulaire_2016.pdf
Plus d’informations concernant le déroulement du colloque au : http://www.kamouraska.org/index.php/rpk2016/colloque2016/

À propos Louis-Philippe Gélineau Busque

Voir aussi

sept23

La bibliothèque comme je l’aime

par Sylvie Michaud   Qui connaît Marcia Pilote sait que j’ai emprunté le titre de ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *